La salade Cesar, l’incontournable…

Tout le monde s’accorde à dire que la Salade César nous vient d’outre Atlantique. Que nenni point don ! Car il semblerait qu’elle n’ait pas été inventée aux USA mais au Mexique, qui plus est par un chef italien. Enfin peut-être…
Dans tous les cas, rien à voir avec l’Empereur Romain ! Ce plat est devenu une sorte d’incontournable des restaurants, et pourquoi pas de votre cuisine ?

Une salade pour 2 personnes :

  • 2/4 cœur de salade romaine
  • 60g de pain pour les croûtons (à l’ail ou pas)
  • 30g de parmesan
  • 2 filets de poulet (ou 6 aiguillettes)
  • 8 tranche de pancetta
  • en option : œuf dur, tomates cerises, avocat… selon vos envies !
Mais l’important en fait c’est la sauce/mayonnaise :
  • un jaune d’œuf,
  • une gousse d’ail dégermée,
  • une grosse cuillère a soupe de moutarde (à doser selon votre goût),
  • de l’huile d’olive,
  • deux cuillères à soupe de câpres,
  • deux filets d’anchois (ou plus selon votre goût),
  • 30 grammes de parmesan râpé,
  • en option une cuillère a soupe de jus de citron.

Les étapes :

  1. Lavez les cœurs de salade romaine et émincez-les.
  2. Puis, frottez le pain avec un peu d’ail (ou pas) avant de le couper en croûton et de le faire revenir dans une poêle avec un peu d’huile d’olive.
  3. Coupez ensuite le parmesan en copeaux.
  4. La prochaine étape est de couper les filets de poulet en aiguillettes et de les faire revenir dans un peu d’huile pour qu’ils grillent.
  5. Faîtes ensuite cuire et griller (sans brûler !) dans une poêle des tranches de pancetta (sans ajouter d’huile) et déposez les sur du papier absorbant.
  6. Enfin, émincez la pancetta quand elle a refroidi.

Et pour la mayonnaise…

  1. Dans un bol destiné au pied mixer mettre le jaune d’œuf, la moutarde et l’ail.
  2. Commencer à mixer en ajoutant progressivement de l’huile d’olive en filet. Quand la mayonnaise est épaisse stopper le mixer pour goûter.
  3. Puis ajouter, toujours en utilisant le mixer les anchois, les câpres et le parmesan.
  4. Ne pas hésiter à goûter régulièrement pour ajouter les saveurs à votre goût !

La mise en place :

Dans un saladier, commencer par déposer la romain émincée avec de la mayonnaise. Ne pas mettre toute la mayonnaise en une seule fois, mais progressivement.
Bien mélanger.
Puis déposer les différents éléments : croûtons, copeaux de parmesan, pancetta, poulet grillé… et vos options ;-). 
Bon appétit !

 

Recette du gigot de sept heures

Après m’être cantonné au poulet au curry pendant quelques années, j’ai enfin décidé d’ajouter une nouvelle corde à mon arc. Et pas n’importe laquelle… Ma nouvelle recette / botte secrète est le gigot de sept heures. J’ai profité d’une vente privée Le Creuset pour faire l’acquisition d’une cocotte en fonte, nécessaire pour pouvoir cuire pendant 7 heures à basse température notre gigot d’agneau. Je vous livre ma recette…

Ingrédients

(pour 8 personnes environ, ou plusieurs repas)
– 1 gigot d’agneau de 2,5 kg
– de la barde
– 500 g de carottes
– quelques petits oignons
– 300 g de tomates pelées, épépinées
– 1 bouquet garni
– 1 bouillon de boeuf
– 10 cl d’huile d’olive
– 50 cl de vin blanc
– sel et poivre

On se lance…

Les étapes

Pour commencer, salez et poivrez le gigot, puis faites le faire revenir dans de l’huile chaude.

Tapissez ensuite de barde le fond de la cocotte. Y déposer le gigot, et y ajouter des carottes, les oignons et les tomates. Ajoutez enfin la bouillon de boeuf, le vin blanc et le bouquet garni. Salez et poivrez.

Tout cela ne devrait pas vous prendre plus d’une vingtaine de minutes. Enfournez ensuite la cocotte pendant 7 heures à 160/170 degrés (ou à thermostat 5-6)

Jetez un œil à votre cocotte pendant la cuisson et ajoutez de l’eau si nécessaire.

Au moment de servi, vérifiez l’assaisonnement et servez à la cuillère dans la cocotte (le gigot est fondant au point qu’on puisse le couper à la cuillère).

Voilà. Sachez aussi que vos pouvez cuire le gigot en deux fois. Autre chose, c’est tout aussi bon réchauffé…

Panettone, encore meilleur cuisiné :)

Symbole d’une Italie conviviale, raffinée et attachée aux traditions, le Panettone est un gâteau originaire de Milan dont la forme rappelle la toque du pâtissier. Une pâte moelleuse, des ingrédients naturels de qualité, sans oublier les raisins secs et les écorces d’oranges confites : la recette d’un véritable succès !

Ça faisait un bail que je n’en avais pas mangé. Alors quand on m’a proposé de le cuisiner, j’ai été très intrigué. Qui plus est dans une recette salée !

Le panettone, c’est une brioche, accommodée de raisins secs et autres fruits confits. Comme son nom le laisse supposer, ce gâteau est d’origine italienne (plus précisément de Lombardie) et est traditionnellement partagé à l’occasion de Noël. Pour cette fois, je n’ai pas préparé le panettone (dont les ingrédients sont basiquement de l’eau, de la farine, du sel, des œufs frais, du lait, du beurre, du sucre, et des raisins secs). Je suis parti d’une brioche préparée, non pas pour en découper une tranche pour le goûter, mais pour l’utiliser dans une recette salée.

2013-12-10 20.45.04

Prenez un délicieux Panettone

2013-12-10 20.46.04

Coupez de belles tranches

2013-12-10 20.47.57

Préparez les ingrédients de votre bruschetta

2013-12-10 20.52.07

Glissez le panettone quelques minutes sous le grill avant de garnir… C’est prêt !

2013-12-10 20.57.49

2013-12-10 21.00.26

Testé et approuvé, c’est top ! Je n’aurais pas parié sur une recette salée, mais c’est à tenter. Avec de la mozzarella, un peu de salade, une petite vinaigrette.

Makis maison : la recette pas-à-pas

Il y a quelques jours, j’ai été pris d’une subite envie de préparer des makis maison (d’autant que quelques semaines auparavant j’avais déjà acheté la natte permettant de faire de jolis rouleaux). C’est ma deuxième tentative, la première ayant été une catastrophe (quand on a pas le bon matériel…).

Une fois les ingrédients réunis (riz, vinaigre de riz, feuilles d’algue, avocat et poulet), place à la préparation…

Préparer le riz vinaigré

Après avoir lavé le riz 4 à 5 fois à l’eau froide, jusqu’à ce que l’eau qui s’en écoule soit bien claire, on laisse égoutter le riz une demi-heure environ.

Puis, le riz est cuit dans le rice cooker. A part, on porte le vinaigre, le sel et le sucre à ébullition. Ceci fait, on laisse refroidir le mélange.

Quand le riz est prêt, on le laisse refroidir dans un saladier et on ajoute la préparation vinaigrée. Attention en mélangeant à ne pas écraser les grains. Idéalement, il est conseillé de refroidir le riz avec un éventail de la main libre. Idéalement…

Le riz est prêt. Toujours dans son saladier, on le recouvre d’un linge humide pour éviter qu’il ne se dessèche. La recette est disponible ici.

Pendant la cuisson du riz, j’ai préparé l’avocat et les blancs de poulet (mais ça marche aussi avec du poisson cru). J’ai les ai découpés en lamelles (après avoir fait cuire le poulet 🙂 ). Tout est prêt, le plus dur reste à faire.

Makis : l’art du roulage

Le nori (feuille d’algue) est posé sur la natte. Il faut étaler le riz vinaigré dessus, puis déposer du poulet et de l’avocat dans le premier tiers de la feuille, et enfin rouler cette dernière pour obtenir un rouleau compact. (pas facile facile). Il reste à se munir d’un couteau bien aiguisé pour découper le tube et obtenir ainsi les makis.

Après le premier rouleau, on commence à prendre l’habitude, et finalement, c’est assez plaisant de faire des makis ! (le plus long et fastidieux, c’est préparer le riz).

Les makis sont prêts. C’est peut-être pas aussi bien fait qu’au Sushi Shop, n’empêche que c’est bon !

Bon appétit bien sûr !

La recette du Pan con Tomate

Le pan con tomate est une préparation typique de la Catalogne. Rien de sorcier dans la préparation de ce plat que j’adore. Voici comment préparer son pain à la tomate.

Pour réaliser votre pan con tomate, il vous faudra :

  • de l’huile d’olive
  • un peu de sel et de poivre
  • des tomates
  • 1 gousse d’ail
  • du pain

Tout d’abord, afin de rendre le pain croustillant (si vous utilisez du pain frais), passez le quelques minutes au grille pain (si vous n’utilisez pas du pain de la veille).

Épluchez une gousse d’ail et frottez la (vigoureusement) sur votre tranche de pain.

Coupez votre tomate en deux et (rebelote) frottez la sur la tranche de pain.

Ajoutez un peu d’huile d’olive, salez et poivrez.

C’est prêt à déguster 🙂

 

Chips maison : rendez-vous en (pomme de) terre inconnue

Nos dernières aventures culinaires nous ont emmenés en (pomme de) terre inconnue. Nous sommes partis sur les traces de la « chip maison ». Nous avons acheté le kit chez notre dealer préféré, des pommes de terre, des patates douces également. Et en avant !

Le kit que nous avons acheté est composé d’une mini mandoline, permettant de couper des tranches très fines, et d’un support plastique pour faire cuire la patate au micro ondes.

Une fois la pomme de terre tranchée, il est conseillé de la sécher avec un torchon ou du papier absorbant.

Posées sur le support en plastique, les tranches sont à passer au micro-ondes. De mémoire, c’est deux minutes à puissance maximum. Enfin, en fonction de votre appareil, vous ajusterez le temps de cuisson nécessaire.

On ajoute ensuite l’assaisonnement.

C’est prêt à être dégusté ! Viva la patata ! Verdict

C’est tout à fait rigolo. Et sain en plus, car les chips cuisent sans matière grasse. Mais Dieu que c’est long à faire. Et comme tout ce qui est bon et qui prend du temps, ça se mange en un rien de temps. Assez frustrant…

Préparer du riz vinaigré pour ses makis (ou sushis)

Ingrédient indispensable à la réalisation de makis, de sushis ou encore d’un chirashi, le riz doit être au préalable préparé pour le transformer en Sumeshi, également connu sous le nom de « riz vinaigré ».

Un ingrédient essentiel : le riz rond japonais

Comment voulez-vous arriver à quelque chose sans cet ingrédient ? (ceci dit, ça se tente). Je n’ai aucune recommandation en matière de marque… J’ai utilisé le sachet de riz qui était inclus dans un pack que j’ai récemment acheté. Il s’agit du riz Shinode de Sun Clad (si vous souhaitez acheter exactement celui-ci, une recherche Google et vous trouverez. Sinon, vous pouvez acheter le même kit que moi chez Alice Délice).

300 grammes de riz

Cette quantité de riz vous permettra, une fois cuite, de préparer environ 6 ou 7 rouleaux. Ce qui devrait contenter facilement entre 2 et 4 estomacs.

Bien laver le riz

A l’eau froide et jusqu’à ce que l’eau soit transparente.

4 cuillères à soupe de vinaigre de riz, 2 cuillères à soupe de sucre en poudre, 1 cuillère à café de sel

Et on dissout le mélange. Pour vous aider, vous pouvez porter (rapidement) le mélange à ébullition.

Le tout au Rice Cooker

Bon, je vous cache pas qu’il y a une autre méthode dite « à l’ancienne, avec une casserole ». Cette méthode est encore un peu compliquée pour moi et puis comme j’ai le matos, ce serait dommage de pas le sortir. Tu mets 450 ml d’eau fraiche dans le rice-cooker, les 300g de riz lavés et tu appuies sur le bouton.

Et bim !

C’est presque prêt. Après avoir placé le riz dans un bol en bois (détail important. En bois. En plus, ça fait tout de suite plus traditionnel), aérez le. Pareil, si vous voulez la jouer « tradi », utilisez un éventail. Pas la peine de revêtir une tenue de geisha pour éventer le riz. A l’aide d’une spatule, ajoutez doucement le mélange vinaigre de riz, sucre et sel, en prenant soin de ne pas abîmer les grains de riz (allez y doucement).

Et re-BIM !

Vous venez de préparer du riz vinaigré (enfin, ça vous aura pris une bonne vingtaine de minutes quand même). Laissez refroidir le riz. Ensuite, utilisez le pour préparer vos makis ou vos sushis. Attention, le riz vinaigré ne se conserve pas longtemps. Utilisez le dans la journée.

Voilà ma modeste contribution du jour à la blogosphère cuisine (et qui sait, un jour peut-être que j’aurai aussi une émission sur M6 à côté de Lignac). Allez, bisou !

 

Une galette des rois maison

Avec quelques jours d’avance, et pour le repas des amis du dimanche soir, nous nous sommes mis aux fourneaux pour réaliser une galette des rois maison. Cela faisait quelques années que je n’en avais plus fait. Mais pas de panique, c’est simple et funky rapide. [elle] Et c’est une recette sympa à faire avec les enfants ! [/elle]

Pour réaliser une galette des rois maison, il vous faut :Galette des rois - recette

  • 150 g de poudre d’amandes
  • 75 g de sucre [elle] 90 g de sucre et un sachet de sucre vanillé [/elle]
  • 1 oeuf [elle] 2 oeufs [/elle]
  • 50 g de beurre [elle] 75 g de beurre (décidément) [/elle]
  • de l’extrait d’amande amère
  • 2 pâtes feuilletées
  • 1 jaune d’oeuf

Première étape : commencez à mélanger la poudre d’amandes, le sucre [elle] et le sucre vanillé [/elle], l’oeuf [elle] les deux oeufs [/elle] et le beurre… jusqu’à obtenir une pâte plus ou moins homogène.

 

 

Vous pouvez vous faire aider par de petites mains.Galette des rois - recette Galette des rois - recette Galette des rois - recette Galette des rois - recette

Etape 2 : étalez la première pâte feuilletée dans votre moule à tarte. Versez [elle] Etalez avec une spatule [/elle] votre mélange, en prenant soit de laisser un espace de 2 centimètres environ tout autour de la première pâte.Galette des rois - recette Galette des rois - recette

Avant (avant) dernière étape : placez la seconde pâte feuilletée sur l’ensemble et rabattez les bords vers l’intérieur.Galette des rois - recette

Pour obtenir une belle galette des rois bien dorée, badigeonnez délicatement le jaune d’oeuf à l’aide d’un pinceau.Galette des rois - recette

Puis, faites un décor avec une fourchette (ou un truc pointu) (lui : ouais mais là, tu pinailles) (sans trop appuyer pour ne pas percer la pâte).Galette des rois - recette

Enfournez à 210  180 (amateur !) degrés (Celsius. Je précise, des fois que vous suiviez certains tutos de cuisine vidéos…) pendant 25-30 minutes.Galette des rois - recette

Et voilà ! Il n’y a plus qu’à laisser reposer une petite heure. (C’est meilleur quand c’est tiède)Galette des rois - recette Galette des rois - recette Galette des rois - recette

J’ai réussi ma première mayonnaise maison…

Cela fait quelques temps que je me suis mis à la cuisine. Loin d’être au niveau des cadors de la catégorie (je ne vise pas le podium dans la catégorie « blog cuisine »), je me dépatouille plus ou moins bien pour réaliser des recettes piochées ici et là. Jusqu’ici, un pot de mayo pour le poulet dominical faisait la blague.  C’est (enfin c’était) le cas jusqu’à ce qu’on me propose de tester un appareil de cuisine (ma grande passion) permettant de réaliser en quelques secondes une mayonnaise maison. Le nom de cet outil proposé par Moulinex : le Mayonnaise Success.

Il parait que la mayonnaise, c’est quelque chose de compliqué à réussir. Mais c’est fini maintenant, parce que j’ai mon Mayonnaise Success de Moulinex ! 🙂

Il se compose d’un « pied mixeur », de deux bols, mais surtout d’un livre de recettes. Ce dernier rappelle la formule secrète de la mayonnaise mais propose également plusieurs recettes de sauces plus ou moins exotiques (dans un prochain billet, je vous raconterai comment j’ai réalisé une vinaigrette émulsionnée).

 

Avant de commencer, il faut rassembler les ingrédients d’une mayonnaise maison. Pour une mayonnaise classique, il vous faudra 1 jaune d’oeuf (voir la technique de la bouteille plastique vide pour aspirer le jaune facilement), 1 cuillère à soupe de moutarde, 1 cuillère à soupe de vinaigre (dans notre cas du balsamique, je ne sais pas si c’est tout à fait adapté), de l’huile de tournesol, du poivre du moulin et du sel.

Seconde étape, verser tous les ingrédients dans le bol, an ajoutant l’huile en dernier jusqu’au repère indiqué sur le bol.

Enfin, c’est le moment de vérité, est ce qu’on va obtenir en 10 secondes chrono une mayonnaise maison au top ? top chrono !

Dix secondes, stop ! Il reste un peu d’huile sur les bords (peut -être exercer quelques mouvements de haut en bas la prochaine fois)

La mayonnaise a une belle consistance, une belle couleur. C’est le moment de goûter.Top ! On valide complètement cette mayo, qui va nous servir dans les prochaines préparations !

Verdict :

On vous dira sans doute que ça sert à rien, que rien ne vaut un bon coup de fouet pour monter une mayonnaise. Moi qui suis moins « tradi » (ou peut-être plus feignant) je trouve que ce Mayonnaise Success est top. Pour la mayonnaise, mais surtout pour toutes les autres sauces que cet outil permet de réaliser très facilement.

[edit] Regardez cette vidéo. Il faut bouger le pied de bas vers le haut après quelques secondes en mode « turbo »