Kodawari Tsukiji : comme à Tokyo

Nous sommes allés diner hier soir chez Kodawari Tsukiji, un restaurant de ramen ouvert il y a quelques mois. Cette nouvelle adresse est dans le quartier du Palais Royal/Opéra. A deux pas d’autres très bons restaurants, comme le Hakata Choten.

Après Kodawari Yomocho, lequel reconstitue une ruelle typique de Tokyo, ce restaurant « immersif » a pour thème le marché aux poissons de Tsukiji. La décoration de Kodawari Tsukiji est incroyable, on s’y croirait.

Kodawari Ramen (Tsukiji)

Un conseil :
arrivez tôt car une file d’attente se constitue rapidement devant l’établissement.

Le décor

En entrant dans Kodawari Tsukiji, on se retrouve à des milliers de kilomètres de Paris. Vous êtes propulsés dans une ambiance tokyoïte, rappelant le marché aux poissons fermé depuis 2018. Le décor est vraiment magnifique et vaut le détour. Mais qu’en est-il des ramen ?

Kodawari Ramen (Tsukiji)
Kodawari Ramen (Tsukiji)

Du côté des entrées

Histoire de se mettre en bouche avant de découvrir les ramen, nous décidons de commencer par une entrée. Un carpaccio de daurade de Méditerranée au miso blanc fumé, cracker épicé (NUTA DE DAURADE ROYALE) pour ELLE. Un tartare de chinchard au miso blanc et shiso sur riz (NAMERÔ DON) pour moi.

C’est très bon, avec un léger avantage pour le tartare (qui est vraiment très très bon).

Un bol de ramen s’il vous plait !

Chez Kodawari Tsukiji, on mange des ramen. Mais des ramen de poissons. J’opte ensuite pour le Paitan de dorade sauvage et lotte. C’est un bouillon épais de 5h, émietté de dorade grillé, chashu de porc fermier basque de chez Peio. Ajoutez-y les conseils du chef : un tamago, de la sauce piquante, deux tranches de chaschu de poulet.

PAITAN DE DAURADE ROYALE ET LOTTE Bouillon épais de 5h, émietté de daurade grillé, chashu de porc fermier basque de chez Peio
PAITAN DE DAURADE ROYALE ET LOTTE

De son côté, ELLE choisit le Shoyu Ramen de sardine. Il s’agit d’un bouillon clair de sardine de Bretagne et et dashi de niboshi, filets de sardines marinés, chashu de porc fermier basque de chez Peio. ELLE a aussi ajouté le conseil du chef, à savoir tamago, deux tranches de chaschu de porc fermier et tomate cocktail rôti.

SHOYU RAMEN DE SARDINE Bouillon clair de Sardine de Bretagne et dashi de niboshi, filets de sardines marinés, chashu de porc fermier basque de chez Peio
SHOYU RAMEN DE SARDINE

Finir sur une note sucrée…

Enfin, histoire de se rappeler un épisode de notre voyage au Japon, nous finissons sur un TAIYAKI, une gaufre japonaise en forme de dorade.

Sans faute pour le Kodawari Tsukiji, tout était très bon. Dans une déco encore une fois incroyable, avec un personnel agréable et efficace. C’est une cantine japonaise. On s’y assoie, ensuite on mange, enfin on repart (sans oublier de payer). Ce n’est pas ici que vous passerez trois heures à table (à moins de vouloir découvrir l’intégralité de la carte :)). Ensuite, une petite balade digestive du côté des colonnes de Buren et voilà une soirée qu’elle était bonne.

KODAWARI TSUKIJI
12 rue Richelieu 75001 Paris
Métro : Pyramides / Palais Royal – Musée du Louvre
Téléphone : +33 9 84 30 99 26

Ouvert tous les jours de 12h00 à 15h00 et de 18h30 à 22h30 sans réservation possible.

Les fleurs de Mai, Paris 13e

C’est par un beau RTT pluvieux que nous avions décidé d’aller déjeuner tardivement dans le XIIIème arrondissement. Le problème, un lundi, dans le XIIIème, c’est que le Paris Store et Tang Frères sont fermés. Tant pis pour cette fois, pas de brioches au porc…

D’un pas pressé, tentant d’éviter les gouttes, nous nous mettons en route du 61 Avenue de Choisy, dans le restaurant Les Fleurs de Mai. Un restaurant qu’ELLE connait et me recommande chaudement.

Sur place, la salle (du rez-de-chaussée) n’est pas bien grande (il y a une salle à l’étage me glisse-t-on dans l’oreillette). Prenant en main le menu, nous commandons assez rapidement (l’idée étant de pouvoir retrouver faire une sieste ensuite… pour profiter à fond de ce RTT).

Nous commandons des nems, une soupe et un canard laqué. Les plats arrivent assez vite et nous démarrons la dégustation.

C’est plutôt bon. Pas de quoi sauter au plafond, mais « ça fait le job » comme dirait l’autre. Côté canard laqué, un bilan un peu mitigé en ce qui me concerne. Il y a quelques os qui trainent ici et là et cela gêne quelque peu ce moment. Sinon, c’est plutôt bon.

Une bière chinoise pour accompagner le tout, et une fois le repas englouti, ce sera l’heure de la note. L’addition n’est pas particulièrement salée. Bref, un bon rapport qualité/prix comme diraient certains.

Au final, faut-il aller manger aux Fleurs de Mai ? « Hum Pourquoi Pas » 🙂

Le quartier (que je connais mal) regorge de restaurants (asiatiques) et je pense qu’il faudrait qu’on s’aventure dans d’autres établissements pour pouvoir évaluer Les Fleurs de Mai. On mettra peut-être cette note à jour quand on aura explorer davantage le quartier.

Pour un lundi pluvieux et un déjeuner à 15h, on a passé un bon moment. C’est le principal.

La Terrasse Seguin à Boulogne

Par un beau dimanche ensoleillé, mais un peu frisquet, nous nous sommes rendus à La Terrasse Seguin, située au 24 Cours de l’île Seguin à Boulogne, pour aller manger un morceau. Cette (énorme) brasserie se trouve dans un côté de la ville que nous connaissons moins et où se trouvent d’autres restaurants qui ont l’air tout à fait intéressants.

Ce qui surprend, ou étonne, ou pas, lorsqu’on pousse les portes de la Terrasse Seguin, c’est la décoration. En levant le nez, vous constaterez qu’une cuisine est suspendue au plafond ! Il semble que cet « upside down » (on est en plein Stranger Things saison 2) date du précédent établissement. La Terrasse Seguin - Cuisine suspendueNon loin de cette cuisine au plafond, on peut apercevoir une cave à vin. Cette dernière semble tout à fait bien garnie, et peut-être aurons nous l’occasion de revenir dans ce restaurant pour y découvrir les bouteilles de leur cave.La Terrasse Seguin - Cave à vin Pour ce déjeuner dominical tardif, nous avons fait léger et simple. Une salade de légumes croquants « façon Thaï » Tataki de boeuf au gingembre pour moi, un club sandwich pour ELLE. Le résultat est plutôt agréable (et le club sandwich bien garni).
La Terrasse Seguin - Salade Thaï La Terrasse Seguin - Club SandwichLa Terrasse Seguin propose un brunch, des apéros et afterworks et, a priori, doit être pleine le midi en semaine. A (re)tester.

North Audley Cantine : le top pour bruncher à Londres

Le North Audley Cantine – ou N.A.C – est un restaurant branché dans lequel ELLE a eu la délicieuse idée de réserver.

Restaurant aux murs blanchis à la chaux mélangés avec de la brique nue, mais aussi bar à cocktail, le North Audley Cantine se situe du côté de MayFair, dans les quartiers chics de la ville.

Arrivés pour déjeuner, nous ne sommes pas descendus Chez Chow, le salon bar, sauf pour aller visiter les toilettes. C’est important de visiter les toilettes des restaurants. Sur les murs de ces dernières, un chouette papier peint.  Nous avons été installés sur la mezzanine surplombant la salle à manger. Depuis ce point d’observation, nous avons pu épier ce qu’il y avait dans les assiettes (et commencer à saliver).

Pour la petite histoire, le North Audley Cantine a été créé par trois frenchies (David Bellaiche, Gabriel Cohen-Elia et Jeremy Coste). C’est l’heure de regarder attentivement le menu et de faire des choix stratégiques : des plats bons et qui font de jolis photos Instagram 🙂
A Londres, fais comme les anglais : du thé pour ELLE, de la bière pour moi.

A table !

Eggs Benedict

Arrivés pour le brunch, nous n’avons pas pu résister à l’envie de tester les « classiques ». ELLE a commandé les œufs Bénédicte, lesquels sont servis avec du bacon croustillant. L’œuf poché repose sur un muffin grillé et est nappé d’une sauce sauce béarnaise citronnée.

Eggs Norwegian

Pour ma part, et afin de pouvoir goûter un maximum de choses, j’ai choisi les œufs norvégiens. Il s’agit d’œufs bénédicte, où le saumon fumé remplace le bacon. Très très bon 🙂

Ahi Tuna Poke

Healthy un jour, healthy toujours. Toujours dans cette quête de goûter un maximum de plats, ELLE a commandé un « poke bowl ». Oignons, quinoa, avocat, thon… 

Mac & Cheese

Le gras, c’est la vie. Et le mac & cheese du NAC est très très bon. A tester s’il vous reste un petit coin de faim (un conseil : prenez un mac & cheese à partager).


Infos utiles

North Audley Cantine
41 N Audley St, Mayfair, London W1K 6ZP
Site web

Hakata Choten : là où j’ai mangé les meilleurs gyozas…

Qui ne connait pas la rue Saint-Anne à Paris n’a jamais été étudiant. Mais il n’y a pas qu’Higuma et Aki dans la vie. C’est en voulant « changer de crèmerie » que nous sommes tombés sur un restaurant qui a attisé notre curiosité. Quand une devanture affiche « Champion du monde de Gyozas », ça interpelle…

Ce restaurant n’est pas tout à fait rue St Anne. En fait, il n’est pas du tout rue St Anne, puis qu’il se trouve rue des petits champs. Au numéro 53 pour être exact. Il s’agit du Hakata Choten qui indique fièrement qu’ils ont été désignés comme les meilleurs gyozas du monde en 2004.

Si la devanture ne paie pas de mine, c’est en voyant les quelques personnes faire la queue sur le trottoir qu’on se pose la question : mais que vaut donc cette cantine ?

Les meilleurs gyozas de ma vie

Je ne suis pas très client des ramens. Et bien que lors de notre première venue, ELLE a pris une soupe avec des nouilles. Mais aujourd’hui,  je ne vais vous parler que des gyozas.

Au Hakata Choten, il existe trois sortes de gyozas :

  • les « normaux » : 5€ les 5 pièces, 11€ les 10.
  • les « gyozas au poireau »
  • les « gyozas au miso épicé »

Hakata Choten - les meilleurs gyozas de Paris Hakata Choten - les meilleurs gyozas de Paris Hakata Choten - les meilleurs gyozas de Paris Nous les avons TOUS tester. Ils sont très très bons !

Pour la petite histoire, en 2004, le Hakata Choten (enfin son chef j’imagine) était le représentant de la préfecture de Fukuoka lors du concours national de gyoza organisé par une émission de télévision japonaise. Cette émission regroupait tous les meilleurs restaurants de gyoza du Japon. Et bien, c’est Hakata Choten qui a gagné ce concours.

Côté tarif

c’est plutôt raisonnable à mon sens :

  • les « normaux » : 5€ les 5 pièces, 11€ les 10.
  • les « gyozas au poireau » : 7€ les 5 pièces, 13€ les 10.
  • les « gyozas au miso épicé » : 7€ les 5 pièces, 13€ les 10.

Si les gyozas « normaux » et ceux au poireau sont très bons, mes préférés sont ceux au miso épicé. C’est relevé sans être « emporte gueule ».

Seconde visite

Aujourd’hui, j’y suis retourné. Avec numéro1. C’est compliqué parfois avec numéro1, car tu lui proposes des expériences (culinaires par exemple), mais si cela sort de son « champs des choses connues », on bloque. Les gyozas, numéro1 connait. Mais changer ses habitudes, c’est plus compliqué.

Et bien, le verdict de numéro1 : très très bon. Et le tout a été avalé (rapidement) avec une limonage japonaise, avant d’aller acheter des mochis glacés. Bref, après ces deux visites, Hakata Choten a mis d’accord les petits, comme les grands.
Alors, si vous faites un tour du côté du quartier nippon d’Opéra, rendez-vous sans plus attendre au Hakata Choten pour déguster leurs gyozas.

Où les trouver

HAKATA CHOTEN
53 Rue des Petits Champs
75001 Paris Quartier : Sainte-Anne/Pyramides/Opéra/Palais Royal

Pour d’autres (très bonnes) adresses de restaurants japonais, c’est par ici.

Devant Vous, on a essayé le restaurant… devant vous

Il y a bien des lunes de cela, je me suis rendu rendu au restaurant Devant Vous, situé au 80 rue de Richelieu à Paris. Le Devant Vous est un teppanyaki, c’est à dire un restaurant où un chef cuisinier prépare vos mets devant vous, sur une plaque chauffante (un petit tour sur Wikipediavet vous découvrirez qu’en japonais cela s’écrit 鉄板焼き, et que cela signifie littéralement « grillé sur une plaque en fer »)

J’y suis allé, fort du souvenir d’une séquence mémorable de l’aile ou la cuisse, film dans lequel le patron du guide Duchemin et son fils (campés par Louis de Funès et Coluche) assistent à une démo impressionnante.

En ce qui me concerne, j’ai trouvé l’expérience très sympa et suis resté en admiration devant notre cuisto.

Pour vous présenter rapidement le restaurant… le Devant Vous, c’est 5 tables de 6 personnes. Installés à l’une d’elle, nous partagions notre chef avec 2 autres couples (c’est la règle… this is the law.)

Le chef a fait danser les entrées, puis les plats, fait flamber le boeuf avec du saké. Du grand spectacle. Les mets sont très bons (et je ne saurais que trop vous conseiller de prendre le riz sauté à la place du riz blanc).

Je me souviens avoir choisi le menu Paul San (aussi appelé Monsieur Paul), proposant en plus du boeuf une entrée composée de crevettes et de Saint Jacques. Le service est irréprochable.

Mais… Grave erreur que d’avoir pris les fruits de mer !!! C’est du moins la conclusion à laquelle j’arrive après cette matinée de dimanche qui m’a vu être malade comme un chien (que j’en ai encore mal aux côtes). Je ne sais pas si c’est ça ou d’autres excès… Bref, en attendant de savoir si les fruits de mer sont en cause, le Devant Vous est un bon restaurant (dans le doute prenez la viande), original (comme le Dans le noir. A faire une fois, histoire de), peut-être un peu cher (environ 130€ à deux).

Est ce qu’il n’a pas baissé en qualité ? Je me suis posé la question quand au premier service de samedi dernier seules 3 tables sur les 5 que compte le restaurant étaient ouvertes…
(petite note d’humour : hum, j’ai bien dégusté… Deux fois !)

Où manger pendant votre séjour à Stockholm ?

Elle a longuement préparé notre séjour à Stockholm, recherchant les meilleurs endroits à voir, les meilleurs restaurants où manger. Vous trouverez ci-dessous la liste des lieux dans lesquels nous sommes allés petit-déjeuner, goûter ou dîner.

Où manger à Stockholm ?

De belles découvertes lors de ce séjour à Stockholm. Bien manger, c’est important. Qu’il s’agisse de spécialités locales, de lieux insolites,…
Cette liste n’est évidemment pas exhaustive (et vos bonnes adresses sont les bienvenues en commentaires).

Où petit-déjeuner ?

Vete-Katten

Fondée en 1928 par Ester Nordhammar, Vete-Katten est une pâtisserie et un salon de thé, où vous pourrez manger sur place ou à emporter nombre de spécialités suédoises. Les pâtisseries proposées attirent l’oeil et régalent les papilles. Installez-vous donc dans le salon de thé ou, pour les plus « téméraires », aventurez-vous dans les salles suivantes jusqu’à trouver la petite terrasse du fond. Pour la trouver, commencez par vous diriger vers la cuisine, ouverte, où vous verrez l’équipe s’affairer à préparer du pain, des gâteaux, des tartes,…

Infos utiles :
L’adresse : Kungsgatan 55
Ouvert tous les jours, en semaine de 7h30 à 19h30 et le week-end de 9h30 à 18h.
Sur place, vous pourrez petit-déjeuner, déjeuner, ou bien pour le goûter (« Fika »)
Voir leur site

Café Pascal

Situé à quelques mètres du métro Odenplan, dans le quartier de Vasastan, le Café Pascal est un endroit plutôt sympathique. Par sa déco tout d’abord. Des photos accrochées aux murs de briques, un long comptoir. Par sa carte ensuite. Le café y est très très bon. Bec sucré ou bec salé, vous trouverez votre bonheur à n’en pas douter dans la carte du Café Pascal.

Infos utiles :
L’adresse : Norrtullsgatan 4
Ouvert tous les jours, du lundi au jeudi de 7h à 19h, le vendredi de 7h à 18h et le week-end de 9h à 18h.
Voir leur site

Café Saturnus

Un petit coin de Paris en plein Stockholm ? C’est Café Saturnus, qui s’annonce comme une « pâtisserie et boulangerie » dès l’entrée et qui affiche sur ses murs des cartes de restaurants français. Ambiance décontractée, dans un style français. Pour un petit-déjeuner ou un brunch dominical, ne vous attendez pas à manger des viennoiseries françaises uniquement car nous sommes avant tout en Suède. Tentez les kanelbullar, des roulés à la cannelle. Délicieux.

Infos utiles :
L’adresse : Eriksbergsgatan 6
Ouvert tous les jours, du lundi au vendredi de 7h à 20h, le week-end de 8h à 19h.
Voir leur site

Pom & Flora

Situé dans le quartier de SoFo et Medborgarplatsen, Pom & Flora est un petit café petit à l’ambiance (elle aussi) décontractée. Il faudra vous y rendre pour leur brunch du week-end (helg frukost), qui est assez fou, avec ses pains ses scones, ses confitures, du fromage, de la charcuterie, de l’avocat, du yaourt aux fruits, du jus frais et du café (le tout pour un prix somme toute raisonnable : moins d’une quinzaine d’euros).
Un conseil : testez l’avocado toast 🙂

Infos utiles :
L’adresse : Bondegatan 64
Ouvert tous les jours, du lundi au vendredi de 7h30 à 16h, le week-end de 9h à 15h.
Voir leur site

Ikon Kafé

Nous terminons notre séjour avec un dernier petit déjeuner à l’Ikon. On reste sur la tendance des meubles en bois, du bon café et des plats sans gluten, avec néanmoins quelques « twists » intéressants dans leurs plats (comme le remplacement du bacon dans leurs œufs Bénédicte). L’Ikon Kafé est un endroit chaleureux situé sur Karlbergsvägen (à une dizaine de mètres du bus qui vous emmènera découvrir Skansen). Vous y retrouverez de délicieux « bowls » (à la mode pour vos photos Instagram, #chia etc…). Les pancakes sont également très bons (on vous les conseille). Un chouette endroit à découvrir, sans prétention. Une bonne surprise.

Infos utiles :
L’adresse : Karlbergsvägen 43
Ouvert tous les jours, du lundi au mercredi de 8h à 22h, les jeudi et vendredi de 8h à 23h, le samedi de 10h à 23h et le dimanche de 10h à 17h.
Voir leur site

Où prendre un snack dans la journée ?

Snickarbacken 7

Snickerbacken 7 est situé dans le centre ville de Stockholm. C’est dans d’anciennes écuries du 19ème siècle que ce café-concept store a vu le jour. Côté boutique, vous trouverez une sélection d’articles de mode, pour adultes et enfants, du linge de maison et des quelques produits de soin, ainsi que des livres et de nombreux autres objets à découvrir sur place.
Après avoir commandé votre « fika » à l’entrée, vous pourrez vous aventurer dans le Snickerbacken 7 et prendre place dans le café, qui se trouve dans le concept store / galerie d’art.

Infos utiles :
L’adresse : Snickarbacken 7
Ouvert tous les jours, du lundi au vendredi de 8h à 18h, le samedi de 9h à 18h et le dimanche de 10h à 17h (la boutique ouvre à 10h30 en semaine, 11h le samedi et est fermée le dimanche).
Voir leur site

Fabrique

Vous croiserez peut-être plusieurs « Fabrique » lors de votre séjour à Stockholm. Il s’agit d’une chaîne de boulangeries traditionnelles, dans lesquelles vous trouverez du pain, des gâteaux,… de qualité, préparés avec de bons ingrédients. Dans la Fabrique de Södermalm, installez-vous dans la salle pour déguster des buns à la myrtille.
A noter : toutes les boulangeries proposent une salle pour consommer, exceptions faites des Fabrique situées à Götgatsbacken et Scheelegatan .

Infos utiles :
L’adresse : Götgatan 24
Ouvert tous les jours, du lundi au vendredi de 7h30h à 18h30, le samedi de 8h à 16h et le dimanche de 9h à 15h.
Voir leur site

Wärdshuset Ulla Winbladh AB

Le bâtiment date de la fin du 19ème siècle et a, à l’origine, été construit comme une boulangerie utilisant un four à vapeur pour l’exposition Générale d’Art et d’Industrie de Stockholm en 1897.
Attention, avec ce restaurant, on rentre dans de la gastronomie de haute volée (et donc de tarifs plus élevés). Mais c’est ici que vous pourrez découvrir les spécialités suédoises. C’est ici que j’ai mangé les meilleurs boulettes de ma vie.
Wärdshuset Ulla Winbladh est un restaurant très agréable, notamment en cas de beau temps, lorsque vous pourrez profiter de la terrasse, située au milieu d’un parc.

Infos utiles :
L’adresse : Rosendalsvaegen 8
Ouvert tous les jours, de 11h30 à 22h.
Voir leur site

Östermalms Saluhal

Nous nous attaquons ici, non pas à un « food court », mais plutôt un marché couvert dans lequel vous trouverez à la fois des restaurants, mais aussi des boutiques d’alimentation. Vous pourrez au choix décider de vous installer à une des tables d’un restaurant, ou encore préférez commander votre repas à emporter.
Le bâtiment est une très belle construction en brique, datant de la fin su 19ème siècle (il s’agit d’un patrimoine protégé).
Jusqu’en 2018, la salle de restauration est en cours de rénovation et les magasins de nourriture et les restaurants sont déplacés vers un marché couvert temporaire situé sur la place.

Infos utiles :
L’adresse : Östermalmstorg
Ouvert du lundi au vendredi de 9h30 à 19h, le samedi de 9h30 à 17h.
Voir leur site

Où dîner à Stockholm ?

Makoto Bento

Il s’agit d’un petit restaurant, sans prétention, dans lequel vous pourrez manger un bento (ou vous le faire livrer). Nous pensions qu’ils proposaient également des brioches… mais non. Rien d’extraordinaire, mais c’est bon. Et après une journée à crapahuter, cela faisait du bien de manger un bout.

Infos utiles :
L’adresse : Drottninggatan 108
Ouvert tous les jours de 11h à 22h
Voir leur site

Restaurant du Fotografiska

Le Fotografiska (musée de la photographie) est un passage obligé sur vous séjournez à Stockholm. C’est un très beau musée, avec des expositions incroyables, et qui propose un bar et un restaurant avec vue sur le port.

Dans le restaurant du Fotografiska, les amateurs de viande seront un peu décontenancés. En effet, ici, ce sont les fruits et les légumes qui sont mis à l’honneur. Certains diraient même sublimés. Le menu se compose de trois catégories de plats : les plats froids, les plats chauds et les plats sucrés.
Il vous sera peut être proposé de mélanger plusieurs plats (à partager ou non). A vous de voir en fonction de votre appétit (et de votre budget. Chaque plat coûte 125 SEK). Vous pourrez le soir ajouter une viande ou un poisson, selon la sélection du jour par le chef.

C’est très très bon et une vraie expérience pour les sens, avec des produits de saison, cueillis dans les alentours, et combinés pour créer des plats aussi beaux que bons.

K25

Au K25, vous trouverez un food court, où les restaurants proposent des plats de qualité. Burgers, pâtes, saveurs asiatiques,… Vous trouverez forcément votre bonheur après avoir fait un premier tour des échoppes, et avant d’aller vous installer sur l’une des longues tables de la salle. C’est bon, c’est varié, c’est aussi bon marché. Seul petit reproche : les plats ne sont pas présentés (pas de modèles d’expo), et même en demandant un menu en anglais, il vous sera parfois difficile de prévoir ce que vous commandez. Mais c’est aussi ça les voyages : les découvertes.

Infos utiles :
L’adresse : Kungsgatan 25
Ouvert tous les jours de 10h à 22h
Voir leur site

Boqueria

Retour vers des terres connues avec ce restaurant de tapas espagnols. Le nom du restaurant n’est pas sans rappeler le célèbre marché de Barcelone. Il y a deux espaces : le bar et le restaurant. Nous avons été installés à une table, mais vous pourrez aussi demander à manger sur le comptoir qui se trouve le long d’une cuisine ouverte, où s’affaire l’équipe.
Les tapas sont très bons (les croquetas sont un poil différentes de ce que nous avions mangé à Barcelone mais c’était délicieux). La carte est variée et chaque tapas est vendue entre 20 et 150 SEK. Si les tapas ne vous attirent pas, vous pourrez aussi commander une paella à partager.
Ambiance décontractée, lieu agréable (bien qu’un peu bruyant un samedi soir), cuisine délicieuse (et en plus, ils ont de la Brooklyn à la pression).

Infos utiles :
L’adresse : Jakobsbergsgatan 17
Ouvert tous les jours de 11h à 2h (avec une coupure de 14h à 17h en semaine)
Voir leur site

Notre Google Map des endroits où manger

Voici la carte avec les sélections de restaurants, snacks,… pour manger à Stockholm.

Sketch London – the place to eat

Si vous êtes de passage à Londres, il vous faudra aller chez Sketch. Situé dans Conduit Street, c’est un lieu qui émerveillera vos sens. La vue tout d’abord avec le côté arty distillé sur deux étages. L’ouïe ensuite avec la musique diffusée. Et enfin (surtout), le goût, car c’est avant tout un restaurant / bar / salon de thé.

Et puis Sketch, c’est aussi Pierre Gagnaire, qui a inspiré les menus. C’est une gastronomie audacieuse, imaginative, évidemment délicieuse. Pierre Gagnaire, c’est la superstar de la gastronomie française. Triplement étoilé. Deux fois. Il distille désormais sa cuisine aventureuse et iconoclaste à Paris, Las Vegas, Tokyo, Dubaï…

Au Sketch, ce sont les chefs Johannes Nuding et Hervé Deville qui officient au nom du maître Pierre Gagnaire.

Nous ne nous sommes pas rendus chez Sketch pour déjeuner ou dîner, mais pour un « tea time ». Voici quelques photos…

Je crois que le truc le plus « ouf », ce sont les toilettes. En forme d’oeufs. C’est le spot où vous croiserez de nombreuses personnes qui – après avoir terminé – passent plus de temps dehors que dedans pour faire et partager des photos.

Un beyayennatou au restaurant Ethiopia

Aucun blogueur n’a été maltraité ou blessé pendant ce déjeuner. Je n’ai pas été invité par le restaurant à venir manger gratuitement. J’ai payé (oh, le con)

J’aurai mis le temps, mais ça y est ! Je suis enfin retourné dans un resto éthiopienAllez-y, balancez les vannes (de mauvais goût) : « Ah ah, vous vous êtes partagés un grain de riz… » (ceci étant la « vanne » la plus entendue).

Perso, je n’ai jamais mis les pieds en Afrique, ailleurs que dans un club de Tunisie. Ce continent m’attire et m’effraie à la fois (il y a du personnel là dedans, certains savent). Bref, je suis pas ici pour raconter ma « laïfe » mais pour décrire ma dernière expérience culinaire. 

La cuisine éthiopienne se déguste avec les doigts. Je n’ai pas testé tout ce que peut proposer la gastronomie de ce pays. Non, moi, je connais uniquement « beyayennatou« , qui est un plat « découverte ». Car le beyayennatou est servi dans un grand plat à partager. Les différents mets reposent sur une galette « injéra ».

Il ne faudra que quelques minutes pour nous repaître de ce délicieux beyayennatou (nous en sommes venus difficilement à bout).

beyayennatou-après
beyayennatou-après

Et comment ne pas accompagner ce plat traditionnel d’une bière non moins traditionnelle. Nous avons donc commandé deux bières. Je ne pensais pas qu’on nous apporterait deux bières différentes. Je ne saurais pas dire si c’est un fait exprès pour que nous puissions en goûter deux différentes ou si la restauratrice nous a servi ce qu’elle a trouvé… Peu importe, ces deux bières blondes se valaient (j’ai une légère préférence pour la St George Beer)

Bière éthiopienne
Bière éthiopienne

Bière éthiopienne
Bière éthiopienne

Enfin… le café. Lors de mes précédents repas dans un restaurant éthiopien (feu Ethio Lalibela dans le XVIIIème arrondissement), le restaurateur torréfiait les grains de café et passait nous faire sentir cette bonne odeur avant de préparer la boisson. J’espérais que ce serait la même chose à l’Ethiopia. Ce fut le cas.

Café éthiopien

Verdict… Le restaurant Ethiopia, à découvrir !

Je suis venu avec un ami qui ne connaissait pas l’éthiopien. J’ai bien l’impression qu’il s’est régalé et a priori, il devrait à son tour faire découvrir cette gastronomie à d’autres. Nous étions au restaurant Ethiopia, situé au 89 Rue du Chemin Vert dans le XIème arrondissement. J’avais pris soin d’appeler pour réserver le midi. Arrivés sur place, petite frayeur. Rideau. Le restaurant fermé. Nous sommes allés nous renseigner au restaurant caribéen juste à côté (qui s’avère être tenu par les mêmes patrons). On nous a ouvert le restaurant. Deuxième surprise, nous sommes les seuls… Ce n’est jamais super bon signe.

Au final, nous avons bien (et même trop) mangé. L’accueil est simple. On est pas dans de la cuisine raffinée. C’est efficace et bon. Petit regret quand même : perso, je connaissais et j’avais déjà été « formé » au beyayennatou. Il se mange avec les doigts, mais pas avec n’importe quelle main,… Je trouve un peu dommage que la restauratrice se soit contentée de poser le plat sans nous expliquer un peu plus. Résultat, pour des néophytes, cela pourrait être un peu surprenant, voire rebutant.

Si jamais vous souhaitez découvrir la bouffe éthiopienne, je recommande l’Ethiopia. Mieux que le resto que j’avais précédemment essayé (voir ici). Au niveau de l’addition, pour un beyayennatou pour deux personnes, comptez 38 euros, 5 euros la bière et 3 euros le café éthiopien.

Restaurant Ethiopia Paris
Restaurant Ethiopia Paris

Tu n’as aucune foi en la parole d’un blogueur ? (comme je te comprends) Tu peux aller consulter les avis de vrais gens sur Yelp.

East Pizza : la meilleure pizzeria de Shoreditch

East Pizza est le restaurant à faire si vous êtes amateurs de pizzas. La pizzeria est située dans un ancien entrepôt, à l’angle de Shoreditch High Street et de Bethnal Green Road.

La meilleure pizzeria de Shoreditch

Pizza East Shoreditch sert de délicieuses pizzas cuites dans un four à bois, des antipastis frais,… Bref, un petit coin d’Italie dans ce Londres bobo-hipster.

Le cadre est très sympa. Dans cet ancien entrepôt réhabilité, on trouve de grandes tables en bois, un comptoir central autour duquel vous pourrez dîner (ce que nous avons fait vu le monde qu’il y avait… et quand y’a du monde, c’est bon signe).

En cuisine (ouverte sur la salle), les pizzaiolos de East Pizza s’affairent pour délivrer (plutôt rapidement) de délicieuses pizzas cuites au feu de bois.

C’est parti, le diner chez East Pizza…

Nous avons commencé par une entrée, plutôt surprenante. Enfin, on ne s’attendait pas à ça quand on a commandé. Il s’agit du Beef, scamorza, pangritata, spring onion. Je pensais que nous allions voir arriver une planche avec de la bresaola, de la scarmoza, etc… Que nenni point donc. Voici ce qui est arrivé. Plutôt étonnant. Pas mauvais, mais déroutant. 

Passons ensuite au plat de résistance ! Une pizza marguerita pour elle, une pizza salami pour moi. Pas de débat, c’est du très très bon. La pâte est moelleuse, les ingrédients de qualité, l’ensemble généreux.

En bon bec sucré qui se respecte, elle a terminé par un dessert : une crostata. Rien de follement exceptionnel. Une tartelette surmontée d’une boule de glace.

Encore une fois, le cadre est vraiment top. La salle est plutôt grande et c’est très fréquenté (avant d’aller remplir les bars et autres pubs du coin). Peut-être un poil bruyant. Quoique… Pas tant que ça finalement (on connait bien pire dans certaines brasseries parisiennes).

Une dernière vue du bar, auquel nous nous sommes accoudés, puis attablés pour manger et boire une bière (italienne bien évidemment).Un très bon moment, dans un endroit plutôt cool. Pour vous faire une idée de leur carte, rendez-vous sur leur site.