The Juice House à Barcelone

On continue dans le délire bobo-hipter-mangeur de graines avec The Juice House à Barcelone.

The Juice House

Un dernier restaurant, un dernier brunch avant de quitter Barcelone… Et c’est à The Juice House que nous échouons, au numéro 12 de la Carrer del Parlament. Alors qu’une partie du week-end avait été préparée, The Juice House fait partie de nos découvertes faites sur le moment.

Le cadre fait très « brooklynien » je trouve, avec des ampoules à filament qui tombent du plafond, un graffiti sur le mur. Après le comptoir, en longeant le mur, on arrive sur une petite salle dans laquelle prennent place quelques tables en bois. Une terrasse complète ce bien, comme dirait Stéphane Plaza. Seulement, je ne sais pas si elle est accessible.

Mais alors, que mange-t-on chez The Juice House ? (C’est là que commence le défilé de plats)

On commence tout naturellement avec une salade de tomates (elle a fait une fixation (et un benchmark) sur les salades de tomates).

Puis, on enchaîne avec des croquetas. C’est frit… et comme le gras, c’est la vie. C’est super bon.

Avant d’embrayer sur un peu de jamon. Je ne sais plus du tout de quel type de jambon il s’agit. Je dirais de la pata negra, mais pas certain.

Sans oublier les patatas bravas. Là encore, on fait dans le gras, avec ces pommes de terre accompagnées de leur sauce.

Et le non moins apprécié pan con tomate. Je vous rappelle le principe : du pain grillé, frotté d’ail, de tomates et avec un filet d’huile d’olive pour compléter l’ensemble.

S’ensuivent ensuite deux tartines veggies. Le visuel n’est peut-être pas très ragoûtant aux yeux de certains, mais c’était plutôt bon, assez frais, et pas trop lourd.

Un petit jus pour faire passer le tout.

Encore des légumes. Hum, pourquoi pas !

Un autre jus de fruit.

Un açaï bowl pour compléter.

C’est très très bon !

La Juice House
08015, Carrer del Parlament, 12,
08015 Barcelona,
Espagne

Ouvert de 10h à 23h, tous les jours.

Pause « healthy » à la Juicerie

Sur le chemin pour la Sagrada Familia, nous sommes tombés sur une échoppe « bobo-hipster et mangeur de quinoa ». Ni une, ni deux (et l’estomac criant famine de bon matin), nous sommes entrés dans La Juicerie à la recherche de rawfood et autre jus vitaminés.

Un cadre plutôt agréable.

Vous en conviendrez (ou pas) mais la décoration de La Juicerie est plutôt agréable. Attirés par les vitrines.

Nous nous sommes dirigés vers le comptoir et là, surprise, un taulier qui parle français ! Plus exactement, un français de Strasbourg venu s’installer à Barcelone. Je ne cache pas que, vu notre niveau d’espagnol, c’était plus pratique pour se faire expliquer le concept et commander notre petit déjeuner végétarien et healthy.

Mon premier açaï bowl.

Moi qui ait plutôt tendance à me diriger vers le bacon grillé et les petites saucisses pour le petit déjeuner, j’étais assez curieux de découvrir l’acaï bowl. J’ai complètement oublié ce que contenait mon « bowl », les puristes pourront m’aider à retrouver les ingrédients dans les commentaires. Ce dont je me souviens, c’est qu’il devait y avoir du lait d’amande. Et encore, j’ai un doute…

Et un jus pour faire glisser le tout.

Côté « liquide », nous nous sommes laissés tenter par différentes propositions (non, nous n’étions que deux. Oui, nous avons goûté trois cocktails différents).

Verdict.

Et bien ma foi, c’était TRÈS bon ! (comme quoi, y’a pas que le gras dans la vie). Si jamais vous êtes de passage à Barcelone, allez y prendre un petit déjeuner.

La Juicerie
Carrer de Casp 70, à Barcelone
Vous pouvez la retrouver sur Facebook et Instagram.

Le restaurant La Plassohla à Barcelone

Le restaurant La Plassohla est situé au 49 Via Laietana, dans le quartier gothique. La Plassohla est située au rez-de-chaussé de l’hôtel Ohla. Comme nous avions peur de ne pas pouvoir trouver d’endroit où diner, nous avons pris la précaution de réserver (ce qui est une petite épreuve quand on veut la jouer local mais qu’on ne parle pas un mot d’espagnol).

Nous avons évidemment commencé par une croquetas de jamon et du pan con tomate (pour la recette, c’est ici).

Puis est venue le tour de la patatas bravas (des pommes frites avec une pointe d’ail et du ketchup).
Elle a pris un oeuf parfait : un oeuf cuit à basse température.

Et encore une racion de pan con tomate. Evidemment.

Le jamon c’est bien beau, mais si c’est pour ne pas l’accompagner de queso (comprendre « fromage » pour ceux qui n’auraient pas comme moi 10 mots de vocabulaire en espagnol). 

Comme j’étais resté sur un souvenir ému de la focaccia de l’Inconnu, j’ai testé la version de La Plassohla. Pas mal du tout. 

Et comme c’est une fille, ELLE a pris un dessert (mois j’étais plus sur du pan con tomate, mais bon…). Un cheesecake pour terminer. 

Bilan de l’opération :

C’est plutôt pas mal. Le cadre est agréable (peu être un peu « guindé » pour dévorer des tapas), le service sympathique et les prix relativement doux. A faire, si vous voulez vous poser au calme.

L’adresse :

Via Laietana, 49
08003 Barcelona – Espagne
Téléphone: (+34) 933 41 50 50
Email: restaurante@ohlabarcelona.com

[restaurant] Préparer son Pan con Tomate au Bastaix

Après être passés voir la basilique Santa Maria del Mar, nous nous sommes arrêtés dans un rFossar de les Moreresestaurant qui ne payait pas de mine pour y casser la croûte (et évidemment, mange du pan con tomate). Et là, très bonne surprise…

Le restaurant Bastaix se trouve sur la place Fossar de les Moreres. Nous nous y sommes donc arrêtés avec une forte envie de pan con tomate (voir la recette ici).

Bastaix est un endroit où boire, manger, apprendre et expérimenter. Il se situe dans un quartier chargé d’histoire de la ville de Barcelone. Ce bar à vin et tapas est un doux mélange de tradition et d’avant-garde. Il tient son nom des « Bastaixos », qui ont participés à la construction de l’église Santa Maria del Mar, en portant sur leurs épaule les briques nécessaires depuis Montjuïc situé à quatre kilomètres de là.

Ce qui est plutôt drôle chez Bastaix, c’est que si vous commandez du pan con tomate, on vous apportera tous les ingrédients et ce sera à vous de jouer.

La carte du restaurant vous donnera les indications nécessaires.

Bastaix

C/Ases 5, Fossar de les Moreres
08003 Barcelona
Tel. 931 159 908
email

Horaires:
dimanche 11:00–02:00
lundi 17:30–01:30
mardi 17:30–01:30
mercredi 17:30–01:30
jeudi 17:30–01:30
vendredi 11:00–02:00
samedi 11:00–02:00

[resto] On a testé pour vous : La Machine à Coudes

Hier soir, à l’occasion de la #cheesynight (comprenne qui pourra, nous sommes allés diner à La Machine à Coudes, à Boulogne. Un petit restaurant (moins de 30 couverts), qui ne paie pas de mine, que j’ai toujours vu plein, pour lequel il faut réserver, tenu par Marlène en salle et Cédric en cuisine.

Comme ils l’écrivent sur leur site :

Le chef Cédric et Marlène, en salle, proposent des accords mets et vins sur une cuisine du marché dont le menu est élaboré en fonction des produits uniquement de saison.

Elle et moi avons poussé la porte vers 21h, une demi heure avant notre réservation, pour nous installer au bar face à un verre de vin. J’aime beaucoup ce restaurant, intime, peut être un peu bruyant, mais où tout est bon (vraiment), où les tarifs sont plutôt corrects. Il faut savoir que le chef a été formé au Trianon (dans la brigade de Gordon Ramsay si je ne m’abuse). Quant à Marlène, elle s’occupe de la salle – avec le sourire – et de conseiller des vins qu’elle sélectionne avec attention. La machine à coudes est également une épicerie fine où vous pourrez vous procurer les vins proposés par le restaurant.

Voici en quelques photos (crédit photo : elle) un résumé du menu dégustation (6 plats) d’hier (à noter, les plats changent toutes les semaines).

Velouté de persil tubéreux, foie gras, champignon de Paris et un dernier qui m’échappe.
Sashimi de bar de ligne, betterave, graines de sarrasin, fromage blanc au piment d’Espelette.
C’était très bon !
Endive braisée, ventrèche de porc, kinoa, noisettes, parmesan affiné 60 mois.
Carrelet, jus de cresson, shitake, navets, oeufs de truite de Banka.
Canette, purée de choux de Bruxelles, céleri, oignons rouges.
Crème au chocolat et épices, glace au pain grillé et gâteau à la courge.

Et pour vous donner une idée des tarifs.

On y retournera ! (en dehors de la #cheesynight évidemment – comprenne qui pourra toujours-).

[resto] On a testé pour vous : L’inconnu (Paris 7)

Elle l’a découvert récemment sur les Internets et elle m’a fait la surprise de m’y emmener : au restaurant L’Inconnu, qui a récemment ouvert ses portes le 27 novembre dernier au 4 rue Pierre-Leroux, dans le septième arrondissement de Paris.

Koji Higaki, tel est le nom du chef japonais qui a ouvert ce restaurant gastronomique… italien. Drôle de mélange me direz-vous. Peut-être. Peut-être pas.

Koji Higaki est le seul chef japonais a avoir obtenu deux étoiles en France. C’est vous dire le pédigrée du bonhomme.

Arrivés un peu avant notre réservation, nous avons été chaleureusement accueillis et installés à notre table. La salle est intime (peut-être une trentaine de couverts grand maximum).

Un cocktail maison et un verre de vin plus tard, nous nous orientons vers le menu à 65 euros.

Quelques instants plus tard, la ronde des plats commence. Voici ce que nous avons dégusté (elle trouve qu’elle a raté ses photos)

Amuses bouche

L'inconnu (Paris 7) Velouté de topinambour
Velouté de topinambour
Cromesquis
Pommes de terre et navet d’or (en arrière plan)
Tarte potimarron

Entrée

Carpaccio de noix de Sain-Jacques, radis, gelée de granny smith et persil

Focaccia (faisant office de pain durant le repas) –> délicieuse !

Pâtes

Orecchiete, bulots et cima di Parma

Poisson

Bar de ligne rôti, choux, coque, citrons confis

Viande

Dos de chevreuil rôti, betteraves, sauce gastrique à la genièvre.

Pâtes

Tagliatelles à la truffe noire

Desserts

Mousse d’amande, glace fromage blanc.

Châtaignes rôties, épices, crème de marron, meringues, glace vanille.

Bilan :

C’est très très très bon (j’aurais bien repris du chevreuil).

Les portions ne sont pas énormes, mais tout est très bon et je vous assure que je n’avais plus faim en sortant (c’est dire).

A essayer absolument.

L’Inconnu

4 rue Pierre Leroux
75007 PARIS
Métro : Vaneau ou Saint-François-Xavier
Téléphone : 01 53 69 06 03

[resto] On a testé le Kyoko Sushi

Hier soir, pris d’une envie de japonais (d’une très grande flemme de faire à manger, et n’ayant pas du tout envie d’attendre une heure l’arrivée d’un livreur), nous sommes partis à la découverte d’un resto de quartier que nous ne connaissions pas.

Quelques avis Google plus tard, nous voici chez Kyoko Sushi situé au 11 Rue Barthelemy Danjou à Boulogne.

Nous consultons la carte et chose amusante, ce restaurant japonais propose de faire ses makis personnalisés (une base, des ingrédients,…). C’est plutôt malin.

Nous avons beaucoup donné de nos personnes pour cette « critique astronomique », en prenant des entrées. Un tartare de saumon et avocat (un mini chirashi en quelque sorte), des gyozas (plutôt pas mauvais, bien qu’un peu légers niveau garniture) et des makis personnalisés (base nori + cheese + thon cuit). C’est pas mauvais. C’est même plutôt bon. J’ai pris de brochettes et elle a pris un chirashi de saumon. Pas de surprise pour moi. C’est bon. Pour elle, bien que les tranches soient trop épaisses à son goût, le saumon est frais et bon.

Une petite dédicace à leur salade de choux qui, je ne sais pas pourquoi, m’a semblé bien différente de celles que j’ai déjà mangées.

Enfin, niveau prix, ce n’est pas déconnant.

Verdict : on a intégré ce restaurant à la liste de nos fournisseurs de repas à domicile. Le personnel était très sympa. Pas grand monde en ce lundi soir, mais bon petit restaurant japonais de quartier. Cela ne vaut pas Sanki, situé à quelques minutes à pied, mais pour lequel il est préférable de réserver (compte tenu de la taille de la salle).

Je ne sais pas si on doit lui mettre une note, mais diner honorable. A refaire.

On a testé le tea time vegan du Shangri La

Lors du dernier passage de ses parents, ELLE avait réservé au Shangri-La pour le goûter. J’ai rejoint la petite troupe au restaurant La Bauhinia pour ce tea time vegan élaboré par le chef Michaël Bartocetti.

Alors, qu’est-ce que ça vaut un goûter « vegan » ? Pas facile de préparer des gâteaux et des scones sans graisse ni protéine animale. Je ne peux pas dire que ce soit mauvais. Mais JE NE SUIS PAS VEGAN, et je pense que les graisses animales auraient relevé le tout. La carte des thés est assez dingue (et une boisson est comprise dans votre tea time).

Le cadre est magnifique et j’ai passé un agréable moment sous la coupole de La Bauhinia. Comptez 45 euros par personne, ou 80 euros pour deux. Ce tarif peut sembler élevé, mais compte tenu de la qualité des produits, du service et du cadre, c’est somme toute acceptable. C’est à faire, au moins une foisTea time 100% vegan du Shangri La Hotel Paris Tea time 100% vegan du Shangri La Hotel Paris

Lieu : La Bauhinia, au Shangri-La 10, avenue d’Iéna, Paris 16e.
Période : du lundi au vendredi de 15h30 à 17h30, samedi et dimanche de 16h00 à 17h30.
AFTERNOON TEA VEGAN 45 €
Assortiment de pâtisseries, sandwichs, biscuits et scones vegan accompagnés d’une boisson chaude de votre choix.

Nous avons diné au Sur Mesure, le restaurant de Thierry Marx

Pour son anniversaire, nous sommes allés diner au Sur Mesure, le restaurant du Chef Thierry Marx au Mandarin Oriental. Arrivés sur les lieux un peu en avance, nous nous sommes installés au bar de l’hôtel pour déguster un cocktail. Oui, « déguster ». Les cocktails proposés sont d’une finesse incroyable. Un pur régal. Mais le meilleur restait à venir…

Le Sur Mesure est le restaurant 2 étoiles au Michelin du Chef Thierry Marx. Mais si, le chef juré des premières éditions de Top Chef. Un type incroyable quand on se renseigne un peu sur sa vie. On apprend sur sa page Wikipedia qu’il a exercé plusieurs métiers avant d’arriver à la cuisine (ce que je ne savais pas). En reavanche, ce que je savais, c’est que c’est une personne engagée. J’avais lu un article l’été dernier sur l’école de cuisine qu’il a monté pour former des personnes sans diplôme à la cuisine.

Nous entrons dans le restaurant, plutôt habillés pour l’occasion (on oublie le jogging et les baskets, mais casual chic ça passe). On nous conduit à notre table. Le restaurant ne compte que 45 couverts et compte tenu de la réputation du Chef, il vous faudra réserver.

Le Sur Mesure propose pour le diner deux formules : les menus 6 et 9 plats. Nous partirons sur cette seconde option. (youpi, c’est la fête).

Passage du maitre d’hôtel, du sommelier. Les premiers verres de vin arrivent avec les amuse-bouches. Puis, une fois que le premier plat arrive, la valse des mets ne s’arrêtera plus (comprenez que vous n’attendrez pas 1 heure entre chaque plat).

Voici ce que nous avons pu déguster (forcément, les images ne rendent pas compte des saveurs).

Thierry Marx - Restaurant Sur Mesure - Paris
Amuse-bouche

Thierry Marx - Restaurant Sur Mesure - Paris Thierry Marx - Restaurant Sur Mesure - Paris

 

Thierry Marx - Restaurant Sur Mesure - Paris
Riz noir croustillant, olive Kalamata et huile pimentée @ Sur Mesure

Ensuite, on enchaîne avec la soupe à l’oignon en trompe l’oeil. Un plat complètement dingue. Un vrai trompe l’œil, comme à la télé. Cela ne ressemble pas à une soupe à l’oignon, mais ça en a le goût. Thierry Marx - Restaurant Sur Mesure - ParisSemi-pris de coquillages, longuet caviarThierry Marx - Restaurant Sur Mesure - Paris

Pressé de foie gras, anguille fumée « Terre et EstuaireThierry Marx - Restaurant Sur Mesure - Paris

Le « Risotto » de soja aux huîtres et truffe. Un des plats « signature » du Chef Thierry Marx. Et j’ai beau ne pas être amateur d’huître, ce risotto est une tuerie.Thierry Marx - Restaurant Sur Mesure - ParisHomard breton laqué aux agrumes, dentelle de soccaThierry Marx - Restaurant Sur Mesure - ParisVolaille de Culoiseau, laquée au jus d’échalotes pour ELLE
Thierry Marx - Restaurant Sur Mesure - ParisBoeuf charbon, céleri rave, cardamone noir pour moiThierry Marx - Restaurant Sur Mesure - ParisSweet bento et ylang-ylangThierry Marx - Restaurant Sur Mesure - Paris

Ganache tendre, chocolat et passion pour moiThierry Marx - Restaurant Sur Mesure - Paris

Sphère, yaourt émulsionné et rhum coco pour ELLEThierry Marx - Restaurant Sur Mesure - Paris

Et une délicate attention de la part de l’équipe du restaurant Sur Mesure qui avait été mis dans la confidence…Thierry Marx - Restaurant Sur Mesure - ParisEt si vous avez l’impression que les portions sont minuscules et qu’après être ressortis vous passerez prendre un kebab, détrompez-vous. Nous avons demandé s’il était possible d’emporter ce gâteau d’anniversaire et l’équipe nous l’a gentiment empaqueté.

Le Chef est sorti de sa cuisine en fin de service pour saluer la salle. Et nous, duo de comiques, étions en train de déblatérer sur je ne sais quel sujet, et avons presque raté le salut du Chef.

C’était top. Merci à toute l’équipe du Sur Mesure et au Chef Thierry Marx :

  1. pour ELLE et son gâteau d’anniversaire
  2. d’avoir supporté les deux énergumènes en train de prendre en photo tous les plats (l’équipe était bienveillante et s’en est amusée)

Sanki Cuisine Traditionnelle Japonaise à Boulogne

Il existe à Boulogne un VRAI restaurant japonais. Attention, je ne dénigre pas les restaurants qui proposent un menu A ou encore le bateau rempli de makis à partager. Là, je vous parle d’un petit bar à sushi authentique qui propose une cuisine traditionnelle nippone.

Il s’agit du restaurant Sanki, situé au 38 avenue Edouard-Vaillant. Ouvert depuis une vingtaine d’années, vous pourrez y découvrir des spécialités à base de poissons frais, en provenance directe du marché international de Rungis, et qui seront préparés par le Chef.

A ce propos, le restaurant étant petit (une vingtaine de couverts, dont 8-10 au comptoir), je vous conseille :

  1. de réserver (il est également possible d’emporter sa commande)
  2. de vous installer – si possible – au bar, face au chef.

Trêve de bla bla, je vous laisse découvrir quelques uns des mets proposés en images. SANKI
38 avenue Edouard-Vaillant 92100 Boulogne-Billancourt
Tél : 01 46 08 38 38
Ouvert tous les jours sauf dimanche midi et lundi
12h00 à 14h30 et 19h00 à 21h45