(article rédigé en 2013)

Note à l’attention du lecteur : je suis amateur de vin, mais pas connaisseur. Je prends plaisir à déguster du vin, mais n’ai pas (encore) tout le vocabulaire pour en parler (correctement).

J’ai eu le plaisir d’être invité à une dégustation de vin. C’est un fait rare, car je ne suis pas expert en la matière. Mais j’aime boire du vin, découvrir différentes bouteilles. Pour ce faire, je laisse le soin à mon caviste de me conseiller en fonction de l’envie, du contexte de consommation,… Ceci posé, je reprends le fil de mon histoire… Je me suis rendu à l’invitation du Château Grand Ormeau, qui m’était jusqu’alors totalement inconnu. Accueilli par l’actuelle propriétaire, j’ai pu déguster le Château Grand Ormeau 2009 et 2010, et la cuvée Madeleine. Mais avant ça, un peu d’histoire…

Le Château Grand Ormeau

Le domaine Grand Ormeau s’étend sur la partie haute de l’appellation Lalande-de-Pomerol, sur la rive droite de la Dordogne. Orienté nord-sud et s’étendant sur 14 hectares, le domaine bénéficie d’un bel ensoleillement et se distingue pa un sol unique : une nappe de graves à dominante de silex (comparable à celle de Pomerol) et un sous-sol argileux riche en oxydes de fer.

L’âge des vignes du domaine Grand Ormeau est d’en moyenne 25 ans. L’encépagement est composé de la façon suivante : merlot (64%), cabernet franc (18%) et cabernet sauvignon (18%). Les vendanges sont faites entièrement à la main et je vous passe les détails sur la vinification car je ne maitrise pas tout à fait le sujet.

chateau-grand-ormeau-vignes

Le domaine Grand Ormeau produit trois vins : le Château Grand Ormeau, le chevalier d’Haurange et la Cuvée Madeleine.

chateau-grand-ormeau-gamme

Une histoire de famille…

En 1988, Jean-Claude Beton, fondateur d’Orangina, fait l’acquisition du Château Grand Ormeau. Depuis quelques années, c’est Françoise Beton, sa fille, qui assure la gestion du domaine.

Château Grand Ormeau 2012, un millésime harmonieux, marqué par des arômes épicés, fruités et floraux

Le millésime 2012 a été marqué par des conditions climatiques contrastées : un printemps et un début d’été frais, suivis par un mois d’août et un mois de septembre très beaux qui ont permis à la vigne de rattraper son retard. Les vins de Grand Ormeau 2012 se caractérisent par une couleur soutenue, une belle expression aromatique dominée par des arômes épicés, fruités et floraux.

Note de dégustation de Château Grand Ormeau 2009

Chateau-Grand-Ormeau-2009Très grand millésime à Bordeaux
Puissance mais aussi fraîcheur de fruit
Un grand millésime Grand Ormeau grâce à ses 18% de Cabernets Sauvignons

Robe sombre, presque noire.
Nez intense, fruits noirs, gelée de framboise.
Bouche dense, avec des tanins soyeux, belle longueur.

Degré : 13,8
Acidité totale : 3,10
pH 23,752
Note Parker : 90

Note de dégustation de Château Grand Ormeau 2010

Robe sombre.
Nez intense, arôme de fruits noirs avec une touche de prune.
En bouche, la trame est d’une grande vinosité avec une matière riche et dense.

Note Parker : 89

Cuvée Madeleine, 2009

Robe sombre.
Un nez d’une excellente complexité.
Une bouche savoureuse, riche en tanins serrés et gras et à la remarquable allonge.

Degré : 14,2
Acidité totale : 3,05
pH : 3,8
Note Parker : 91

Cette cuvée porte le nom de la mère de l’actuelle propriétaire du domaine, Françoise Beton.

Je triche un peu…

Je vous avais prévenu, je ne suis pas un connaisseur éclairé. Aussi, pour ceux d’entre vous qui viendraient à lire cette note, j’ai préféré partager les notes de dégustation. Pour en parler avec mes mots : j’ai pris beaucoup de plaisir avec le Grand Ormeau 2010. Plus qu’avec les deux autres. J’étais un poil enrhubé ce jour là. Peut-être que cela a joué.

Si vous souhaitez découvrir les vins du domaine Grand Ormeau, il faudra vous rendre dans certaines  maisons, comme le Café de l’Alma, le Café Constant, le Murat, les Deux Magots, l’Elysée, le Flandrin, la Fontaine de Mars, le Fouquet’s, l’Hôtel Costes, le Raphaël, le Senderens ou le Violon d’Ingres. Certains cavistes en proposent également (il me semble que Lavinia à Madeleine en a).