Kodawari Tsukiji : comme à Tokyo

Nous sommes allés diner hier soir chez Kodawari Tsukiji, un restaurant de ramen ouvert il y a quelques mois. Cette nouvelle adresse est dans le quartier du Palais Royal/Opéra. A deux pas d’autres très bons restaurants, comme le Hakata Choten.

Après Kodawari Yomocho, lequel reconstitue une ruelle typique de Tokyo, ce restaurant « immersif » a pour thème le marché aux poissons de Tsukiji. La décoration de Kodawari Tsukiji est incroyable, on s’y croirait.

Kodawari Ramen (Tsukiji)

Un conseil :
arrivez tôt car une file d’attente se constitue rapidement devant l’établissement.

Le décor

En entrant dans Kodawari Tsukiji, on se retrouve à des milliers de kilomètres de Paris. Vous êtes propulsés dans une ambiance tokyoïte, rappelant le marché aux poissons fermé depuis 2018. Le décor est vraiment magnifique et vaut le détour. Mais qu’en est-il des ramen ?

Kodawari Ramen (Tsukiji)
Kodawari Ramen (Tsukiji)

Du côté des entrées

Histoire de se mettre en bouche avant de découvrir les ramen, nous décidons de commencer par une entrée. Un carpaccio de daurade de Méditerranée au miso blanc fumé, cracker épicé (NUTA DE DAURADE ROYALE) pour ELLE. Un tartare de chinchard au miso blanc et shiso sur riz (NAMERÔ DON) pour moi.

C’est très bon, avec un léger avantage pour le tartare (qui est vraiment très très bon).

Un bol de ramen s’il vous plait !

Chez Kodawari Tsukiji, on mange des ramen. Mais des ramen de poissons. J’opte ensuite pour le Paitan de dorade sauvage et lotte. C’est un bouillon épais de 5h, émietté de dorade grillé, chashu de porc fermier basque de chez Peio. Ajoutez-y les conseils du chef : un tamago, de la sauce piquante, deux tranches de chaschu de poulet.

PAITAN DE DAURADE ROYALE ET LOTTE Bouillon épais de 5h, émietté de daurade grillé, chashu de porc fermier basque de chez Peio
PAITAN DE DAURADE ROYALE ET LOTTE

De son côté, ELLE choisit le Shoyu Ramen de sardine. Il s’agit d’un bouillon clair de sardine de Bretagne et et dashi de niboshi, filets de sardines marinés, chashu de porc fermier basque de chez Peio. ELLE a aussi ajouté le conseil du chef, à savoir tamago, deux tranches de chaschu de porc fermier et tomate cocktail rôti.

SHOYU RAMEN DE SARDINE Bouillon clair de Sardine de Bretagne et dashi de niboshi, filets de sardines marinés, chashu de porc fermier basque de chez Peio
SHOYU RAMEN DE SARDINE

Finir sur une note sucrée…

Enfin, histoire de se rappeler un épisode de notre voyage au Japon, nous finissons sur un TAIYAKI, une gaufre japonaise en forme de dorade.

Sans faute pour le Kodawari Tsukiji, tout était très bon. Dans une déco encore une fois incroyable, avec un personnel agréable et efficace. C’est une cantine japonaise. On s’y assoie, ensuite on mange, enfin on repart (sans oublier de payer). Ce n’est pas ici que vous passerez trois heures à table (à moins de vouloir découvrir l’intégralité de la carte :)). Ensuite, une petite balade digestive du côté des colonnes de Buren et voilà une soirée qu’elle était bonne.

KODAWARI TSUKIJI
12 rue Richelieu 75001 Paris
Métro : Pyramides / Palais Royal – Musée du Louvre
Téléphone : +33 9 84 30 99 26

Ouvert tous les jours de 12h00 à 15h00 et de 18h30 à 22h30 sans réservation possible.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.