Il y a quelques jours, j’ai été pris d’une subite envie de préparer des makis maison (d’autant que quelques semaines auparavant j’avais déjà acheté la natte permettant de faire de jolis rouleaux). C’est ma deuxième tentative, la première ayant été une catastrophe (quand on a pas le bon matériel…).

Une fois les ingrédients réunis (riz, vinaigre de riz, feuilles d’algue, avocat et poulet), place à la préparation…

Préparer le riz vinaigré

Après avoir lavé le riz 4 à 5 fois à l’eau froide, jusqu’à ce que l’eau qui s’en écoule soit bien claire, on laisse égoutter le riz une demi-heure environ.

Puis, le riz est cuit dans le rice cooker. A part, on porte le vinaigre, le sel et le sucre à ébullition. Ceci fait, on laisse refroidir le mélange.

Quand le riz est prêt, on le laisse refroidir dans un saladier et on ajoute la préparation vinaigrée. Attention en mélangeant à ne pas écraser les grains. Idéalement, il est conseillé de refroidir le riz avec un éventail de la main libre. Idéalement…

Le riz est prêt. Toujours dans son saladier, on le recouvre d’un linge humide pour éviter qu’il ne se dessèche. La recette est disponible ici.

Pendant la cuisson du riz, j’ai préparé l’avocat et les blancs de poulet (mais ça marche aussi avec du poisson cru). J’ai les ai découpés en lamelles (après avoir fait cuire le poulet 🙂 ). Tout est prêt, le plus dur reste à faire.

Makis : l’art du roulage

Le nori (feuille d’algue) est posé sur la natte. Il faut étaler le riz vinaigré dessus, puis déposer du poulet et de l’avocat dans le premier tiers de la feuille, et enfin rouler cette dernière pour obtenir un rouleau compact. (pas facile facile). Il reste à se munir d’un couteau bien aiguisé pour découper le tube et obtenir ainsi les makis.

Après le premier rouleau, on commence à prendre l’habitude, et finalement, c’est assez plaisant de faire des makis ! (le plus long et fastidieux, c’est préparer le riz).

Les makis sont prêts. C’est peut-être pas aussi bien fait qu’au Sushi Shop, n’empêche que c’est bon !

Bon appétit bien sûr !