Ingrédient indispensable à la réalisation de makis, de sushis ou encore d’un chirashi, le riz doit être au préalable préparé pour le transformer en Sumeshi, également connu sous le nom de « riz vinaigré ».

Un ingrédient essentiel : le riz rond japonais

Comment voulez-vous arriver à quelque chose sans cet ingrédient ? (ceci dit, ça se tente). Je n’ai aucune recommandation en matière de marque… J’ai utilisé le sachet de riz qui était inclus dans un pack que j’ai récemment acheté. Il s’agit du riz Shinode de Sun Clad (si vous souhaitez acheter exactement celui-ci, une recherche Google et vous trouverez. Sinon, vous pouvez acheter le même kit que moi chez Alice Délice).

300 grammes de riz

Cette quantité de riz vous permettra, une fois cuite, de préparer environ 6 ou 7 rouleaux. Ce qui devrait contenter facilement entre 2 et 4 estomacs.

Bien laver le riz

A l’eau froide et jusqu’à ce que l’eau soit transparente.

4 cuillères à soupe de vinaigre de riz, 2 cuillères à soupe de sucre en poudre, 1 cuillère à café de sel

Et on dissout le mélange. Pour vous aider, vous pouvez porter (rapidement) le mélange à ébullition.

Le tout au Rice Cooker

Bon, je vous cache pas qu’il y a une autre méthode dite « à l’ancienne, avec une casserole ». Cette méthode est encore un peu compliquée pour moi et puis comme j’ai le matos, ce serait dommage de pas le sortir. Tu mets 450 ml d’eau fraiche dans le rice-cooker, les 300g de riz lavés et tu appuies sur le bouton.

Et bim !

C’est presque prêt. Après avoir placé le riz dans un bol en bois (détail important. En bois. En plus, ça fait tout de suite plus traditionnel), aérez le. Pareil, si vous voulez la jouer « tradi », utilisez un éventail. Pas la peine de revêtir une tenue de geisha pour éventer le riz. A l’aide d’une spatule, ajoutez doucement le mélange vinaigre de riz, sucre et sel, en prenant soin de ne pas abîmer les grains de riz (allez y doucement).

Et re-BIM !

Vous venez de préparer du riz vinaigré (enfin, ça vous aura pris une bonne vingtaine de minutes quand même). Laissez refroidir le riz. Ensuite, utilisez le pour préparer vos makis ou vos sushis. Attention, le riz vinaigré ne se conserve pas longtemps. Utilisez le dans la journée.

Voilà ma modeste contribution du jour à la blogosphère cuisine (et qui sait, un jour peut-être que j’aurai aussi une émission sur M6 à côté de Lignac). Allez, bisou !