Visiter Stockholm : les lieux incontournables

Le planning de ces quelques jours passés à Stockholm était bien rempli (car bien préparé !).
Voici un aperçu de ce que nous avons vu sur place.

Stadshuset : l’Hôtel de Ville

L’hôtel de ville de Stockholm est l’un des monuments les plus célèbres de la ville. Notamment car c’est ici qu’a lieu chaque année le banquet du prix Nobel, en présence de la famille royale. Le bâtiment fut achevé en 1923. Et, avec ses 8 millions de briques rouges, est un exemple typique de l’architecture suédoise de l’époque.

Il est possible de visiter l’intérieur de l’hôtel de ville.  Attention : il s’agit uniquement de visites guidées, en anglais, proposées toutes les demi-heures, de 9h à 15h30. Le prix pour un adulte est compris entre 60 à 90 SEK selon le moment de l’année. Si des visites privées peuvent être organisées, les visites individuelles « libres » sont quant à elles interdites.

La tour de la mairie, haute de de 106 mètres, peut également être visitée durant les mois de mai à septembre. Il vous en coûtera 40 SEK supplémentaires. La tour est ouverte de 9h15 à 17h15 et les visites sont organisées toutes les 40 minutes. À mi-chemin de la tour, vous trouverez le Musée de la Tour et, au sommet, vous découvrirez une vue fantastique sur la ville.

Une fois la visite terminée, vous pourrez vous balader autour de l’hôtel de ville de Stockholm. Et vous poser sur une pelouse face à la mer pour admirer la vue sur Gamla Stan et l’île de Södermalm. Vous découvrirez aussi le cénotaphe d’or (tombe vide) de Birger Jarl, le fondateur de Stockholm selon la tradition.

Under the bridges

Pour appréhender la ville de Stockholm, je vous conseille de la découvrir depuis un bateau, lors de la visite « Under the Bridges ». Ce « boat tour » dure un peu plus de deux heures et vous permettra de découvrir la ville sous un autre angle et de comprendre grâce à l’audioguide (disponible gratuitement et en plusieurs langues sur le bateau) ses spécificités.


Cette promenade en bateau vous fera voyager sous une quinzaine de ponts, vous fera franchir l’écluse reliant la mer Baltique au lac Mälaren. Vous découvrirez les particularités de l’architecture suédoise (nouveau fonctionnalisme), vous apprendrez que la vodka Absolut ou encore Spotify sont nés en Suède, vous apercevrez le centre-ville, la vieille ville, Södermalm, Hammarby Sjöstad et les espaces verts de Djurgården.

Prix de la visite : 260 SEK
Durée de la visite : 2h15

Drottninggatan

Littéralement, la « rue de la reine » est une des rues piétonnes de Stockholm les plus grandes et les plus fréquentées. C’est en l’honneur de la Reine Christina, laquelle a régné de 1632 à 1654, que cette rue a été baptisée. C’est une rue assez touristique, dans laquelle vous trouverez de nombreuses boutiques. Cette rue a été tristement mise à l’honneur début avril lors de l’attentat perpétré à Stockholm, lorsque qu’un camion a foncé dans la foule.

Kungliga Slottet : le Palais Royal

Kungliga Slottet, le Palais Royal de Stockholm, est un palais magnifique. Et bien qu’il ne soit plus la résidence officielle de la famille royale (désormais installée au palais de Drottningholm), il est encore « en activité » lors de réceptions officielles.

Bastion défensif au XIème siècle, l’ensemble est devenu un château deux siècles plus tard, sous le règne de Birger Jarl, fondateur légendaire de Stockholm. Les années passant et les souverains se succédant, le château a été transformé en résidence royale, dans un style Renaissance. Détruit par un incendie, de nouveaux plans furent élaborés. Un travail long, et stoppé lorsque le pays était en guerre au début du XVIIIème siècle. Le palais a finalement été achevé en 1754.

Visite des appartements royaux

Lors de la visite, de très nombreuses pièces sont ouvertes au public (plus de 600), dont les appartements royaux. Ces chambres richement décorées sont utilisées pour les réceptions officielles. Allez donc faire un tour dans les 14 chambres (!) de Bernadotte, admirez la bibliothèque et la galerie de Bernadotte où sont accrochés aux murs les portraits de la dynastie.

En plus des appartements royaux, il y a trois musées à visiter : le Trésor des Regalia, le musée Tre Kronor qui retrace l’histoire médiévale des palais et le Musée des Antiquités de Gustav III.

Prix : 160 SEK pour accéder aux joyaux de la couronne, à la chapelle et au palais. Pour réserver, c’est ici.

N’oubliez pas la relève de la garde !

La cérémonie de la relève de la garde royale au Palais royal de Stockholm dure environ 40 minutes. Elle débute à 12h15 dans la cour extérieure du palais en semaine et à 13h15 le dimanche. Vous pourrez assister à la relève des gardes à pied et des gardes montés.

Storkyrkan : la Grande Église de Stockholm

Officiellement nommée Sankt Nikolai kyrka (église de Saint-Nicolas) et officieusement appelée Stockholms domkyrka (cathédrale de Stockholm), la Storkyrkan est la plus ancienne de Gamla Stan, la vieille ville. Elle est située à côté du Palais Royal. Au sud de l’église se trouve la Bourse de Stockholm, la bibliothèque Nobel et le musée Nobel.

Riddarholmskyrkan

L’église Riddarholm est l’église funéraire des monarques de Suède. Elle se trouve à proximité du palais royal, sur l’île de Riddarholmen, et est utilisée uniquement à des fins funéraires et commémoratives aujourd’hui.


Il s’agit d’un des bâtiments les plus anciens de Stockholm (fin du XIIIème siècle), servant à l’origine de monastère. Après la Réforme, le monastère a été transformé en une église protestante.
Aux murs, vous apercevrez les armoiries des chevaliers de l’Ordre des Séraphins. L’Ordre royal des Séraphins (Kungliga Serafimerorden) est un ordre de chevalerie créé par le roi Frédéric I en 1748. Depuis 1975, l’Ordre des Séraphins est un titre qui n’est accordé qu’aux chefs d’Etat étrangers et aux membres de la famille royale. Quand un chevalier de l’Ordre meurt, ses armoiries sont accrochées à l’église et lorsque les funérailles se déroulent, les cloches de l’église résonnent à midi.

Fotografiska

Le Fotografiska est un autre incontournable à Södermalm . Ce n’est pas à proprement parlé un musée, dans la mesure où il n’y a pas de collection permanente et qu’il est à but lucratif. Parlons plutôt d’un centre d’exposition dédié à la photographie contemporaine, qui a accueilli depuis son ouverture en 2010 des clichés de Annie Leibovitz, Gus Van Sant, et bien d’autres.

Sur 5500 mètres carrés, le Fotografiska propose une galerie, un bar, un restaurant, des salles de conférence, une boutique (évidemment). Dans une ancienne douane au style Art Nouveau, le bâtiment conçu par Ferdinand Boberg est classé. Si la façade de briques a été conservée, l’intérieur a quant à lui été intégralement rénové pour abriter ce centre de la photographie.

Lors de notre passage, l’exposition principale était Like a Horse.

Vasamuseet

Le Musée Vasa est situé sur l’île de Djurgården et est dédié à la mer. Enfin, plus précisément à un navire du 17ème siècle, remonté des eaux suédoises presque intact. Le Vasa est un navire de guerre, commandé par le roi Gustave II Adolphe de Suède, de la dynastie Vasa, qui a coulé lors de son voyage inaugural en 1628 (#fail), après une navigation d’à peine un mille marin : un bâtiment trop lourd, et une construction trop rapide pour satisfaire l’impatience du Roi. L’épave a été renflouée en 1961, permettant de découvrir des milliers d’objets, présentés dans le musée.

Abba The Museum

Ouvert en 2013, ce musée est dédié au groupe suédois vainqueur de l’Eurovision (avec Waterloo de mémoire, mais je ne me souviens plus de l’année). C’est pas inintéressant. C’est même plutôt fascinant de voir la puissance du groupe (plusieurs centaines de millions d’albums vendus). Le truc qui m’a le plus intrigué, c’est le piano qui est « connecté » à un autre se trouvant chez l’un des membres d’Abba. S’il joue du piano (debout ?) chez lui, les visiteurs du musée entendent ce qu’il joue.