The Juice House à Barcelone

On continue dans le délire bobo-hipter-mangeur de graines avec The Juice House à Barcelone.

The Juice House

Un dernier restaurant, un dernier brunch avant de quitter Barcelone… Et c’est à The Juice House que nous échouons, au numéro 12 de la Carrer del Parlament. Alors qu’une partie du week-end avait été préparée, The Juice House fait partie de nos découvertes faites sur le moment.

Le cadre fait très « brooklynien » je trouve, avec des ampoules à filament qui tombent du plafond, un graffiti sur le mur. Après le comptoir, en longeant le mur, on arrive sur une petite salle dans laquelle prennent place quelques tables en bois. Une terrasse complète ce bien, comme dirait Stéphane Plaza. Seulement, je ne sais pas si elle est accessible.

Mais alors, que mange-t-on chez The Juice House ? (C’est là que commence le défilé de plats)

On commence tout naturellement avec une salade de tomates (elle a fait une fixation (et un benchmark) sur les salades de tomates).

Puis, on enchaîne avec des croquetas. C’est frit… et comme le gras, c’est la vie. C’est super bon.

Avant d’embrayer sur un peu de jamon. Je ne sais plus du tout de quel type de jambon il s’agit. Je dirais de la pata negra, mais pas certain.

Sans oublier les patatas bravas. Là encore, on fait dans le gras, avec ces pommes de terre accompagnées de leur sauce.

Et le non moins apprécié pan con tomate. Je vous rappelle le principe : du pain grillé, frotté d’ail, de tomates et avec un filet d’huile d’olive pour compléter l’ensemble.

S’ensuivent ensuite deux tartines veggies. Le visuel n’est peut-être pas très ragoûtant aux yeux de certains, mais c’était plutôt bon, assez frais, et pas trop lourd.

Un petit jus pour faire passer le tout.

Encore des légumes. Hum, pourquoi pas !

Un autre jus de fruit.

Un açaï bowl pour compléter.

C’est très très bon !

La Juice House
08015, Carrer del Parlament, 12,
08015 Barcelona,
Espagne

Ouvert de 10h à 23h, tous les jours.

Pause « healthy » à la Juicerie

Sur le chemin pour la Sagrada Familia, nous sommes tombés sur une échoppe « bobo-hipster et mangeur de quinoa ». Ni une, ni deux (et l’estomac criant famine de bon matin), nous sommes entrés dans La Juicerie à la recherche de rawfood et autre jus vitaminés.

Un cadre plutôt agréable.

Vous en conviendrez (ou pas) mais la décoration de La Juicerie est plutôt agréable. Attirés par les vitrines.

Nous nous sommes dirigés vers le comptoir et là, surprise, un taulier qui parle français ! Plus exactement, un français de Strasbourg venu s’installer à Barcelone. Je ne cache pas que, vu notre niveau d’espagnol, c’était plus pratique pour se faire expliquer le concept et commander notre petit déjeuner végétarien et healthy.

Mon premier açaï bowl.

Moi qui ait plutôt tendance à me diriger vers le bacon grillé et les petites saucisses pour le petit déjeuner, j’étais assez curieux de découvrir l’acaï bowl. J’ai complètement oublié ce que contenait mon « bowl », les puristes pourront m’aider à retrouver les ingrédients dans les commentaires. Ce dont je me souviens, c’est qu’il devait y avoir du lait d’amande. Et encore, j’ai un doute…

Et un jus pour faire glisser le tout.

Côté « liquide », nous nous sommes laissés tenter par différentes propositions (non, nous n’étions que deux. Oui, nous avons goûté trois cocktails différents).

Verdict.

Et bien ma foi, c’était TRÈS bon ! (comme quoi, y’a pas que le gras dans la vie). Si jamais vous êtes de passage à Barcelone, allez y prendre un petit déjeuner.

La Juicerie
Carrer de Casp 70, à Barcelone
Vous pouvez la retrouver sur Facebook et Instagram.

Le restaurant La Plassohla à Barcelone

Le restaurant La Plassohla est situé au 49 Via Laietana, dans le quartier gothique. La Plassohla est située au rez-de-chaussé de l’hôtel Ohla. Comme nous avions peur de ne pas pouvoir trouver d’endroit où diner, nous avons pris la précaution de réserver (ce qui est une petite épreuve quand on veut la jouer local mais qu’on ne parle pas un mot d’espagnol).

Nous avons évidemment commencé par une croquetas de jamon et du pan con tomate (pour la recette, c’est ici).

Puis est venue le tour de la patatas bravas (des pommes frites avec une pointe d’ail et du ketchup).
Elle a pris un oeuf parfait : un oeuf cuit à basse température.

Et encore une racion de pan con tomate. Evidemment.

Le jamon c’est bien beau, mais si c’est pour ne pas l’accompagner de queso (comprendre « fromage » pour ceux qui n’auraient pas comme moi 10 mots de vocabulaire en espagnol). 

Comme j’étais resté sur un souvenir ému de la focaccia de l’Inconnu, j’ai testé la version de La Plassohla. Pas mal du tout. 

Et comme c’est une fille, ELLE a pris un dessert (mois j’étais plus sur du pan con tomate, mais bon…). Un cheesecake pour terminer. 

Bilan de l’opération :

C’est plutôt pas mal. Le cadre est agréable (peu être un peu « guindé » pour dévorer des tapas), le service sympathique et les prix relativement doux. A faire, si vous voulez vous poser au calme.

L’adresse :

Via Laietana, 49
08003 Barcelona – Espagne
Téléphone: (+34) 933 41 50 50
Email: restaurante@ohlabarcelona.com

[restaurant] Préparer son Pan con Tomate au Bastaix

Après être passés voir la basilique Santa Maria del Mar, nous nous sommes arrêtés dans un rFossar de les Moreresestaurant qui ne payait pas de mine pour y casser la croûte (et évidemment, mange du pan con tomate). Et là, très bonne surprise…

Le restaurant Bastaix se trouve sur la place Fossar de les Moreres. Nous nous y sommes donc arrêtés avec une forte envie de pan con tomate (voir la recette ici).

Bastaix est un endroit où boire, manger, apprendre et expérimenter. Il se situe dans un quartier chargé d’histoire de la ville de Barcelone. Ce bar à vin et tapas est un doux mélange de tradition et d’avant-garde. Il tient son nom des « Bastaixos », qui ont participés à la construction de l’église Santa Maria del Mar, en portant sur leurs épaule les briques nécessaires depuis Montjuïc situé à quatre kilomètres de là.

Ce qui est plutôt drôle chez Bastaix, c’est que si vous commandez du pan con tomate, on vous apportera tous les ingrédients et ce sera à vous de jouer.

La carte du restaurant vous donnera les indications nécessaires.

Bastaix

C/Ases 5, Fossar de les Moreres
08003 Barcelona
Tel. 931 159 908
email

Horaires:
dimanche 11:00–02:00
lundi 17:30–01:30
mardi 17:30–01:30
mercredi 17:30–01:30
jeudi 17:30–01:30
vendredi 11:00–02:00
samedi 11:00–02:00

Un long week-end à Barcelone

Avec le retour (plus ou moins) des beaux jours, l’envie d’aller prendre l’air se fait sentir. A défaut de pouvoir prendre l’avion pour s’envoler loin chercher le soleil, c’est à Barcelone que nous sommes allés passer un long week-end. La capitale catalane est à moins de deux heures d’avion (et en s’y prenant suffisamment tôt, il est possible de trouver des billets d’avion pas chers).

Que faire à Barcelone ?

Nous avions un peu préparé le terrain grâce à quelques lectures, afin d’optimiser notre week-end. Il y avait un ou deux passages obligés, comme la Sagrada Familia, la marché de la Boqueria (ou encore le casino :)). On partage ici quelques clichés de ce week-end à Barcelone (spoiler alert : il va y avoir pas mal de photos de bouffe).

Le marché de la Boqueria (Mercat de la Boqueria)

Il s’agit d’un marché couvert, dont l’entrée se situe sur La Rambla, que certains pourraient qualifier de Champs-Elysées de Barcelone (bref une large avenue qui relie la Place de Catalogue au Vieux-Port).

Ce marché existe depuis le XIIIème siècle et est un endroit à voir (vous y croiserez forcément beaucoup de touristes et les puristes vous diront que ce n’est pas le marché à l’ambiance la plus typique). Vous y trouverez de nombreux étals garnis de poissons, de viandes, de fruits et de légumes, et beaucoup de stands où vous pourrez acheter de quoi manger (du ‘jamon’ et du ‘queso’).

Visuellement, c’est très coloré, très mignon et lors de notre premier passage, il n’y avait pas trop de monde. Après avoir parcouru les allées, acheté plusieurs cornets de charcuterie et de fromage espagnol, nous nous sommes installés à l’un des nombreux comptoirs où l’on peut s’arrêter pour boire de la sangria (ou autre chose) et manger des tapas.

Un moment très agréable (quand le marché n’est pas blindé que et vous n’avez pas une dizaine de personnes qui attendent derrière vous de se jeter sur votre chaise). Les prix sont plutôt raisonnables (comptez 3-4€ pour un cornet de jamon, 1 à 2€ pour un jus ou une salade de fruits).

Un endroit à visiter absolument pour l’explosion de bonnes odeurs et les couleurs éclatantes.

Pata negra ou Serrano ?

Si vous déambulez dans les allées du marché couvert de la Boqueria, vous tomberez sur de nombreux stands de jambon. Il est à tomber par terre. Surtout la « pata negra ». Ce jambon ibérique est un « monument » et il joue un rôle prépondérant dans la gastronomie. Le jamon iberico est obtenu à partir de « cerdo ibérico » (porc ibérique) dont la couleur est foncée (proche du noir). Pour ce jambon, les porcs sont élevés en liberté et nourris exclusivement de glands. Renseignez-vous pour être sûrs de ne pas vous tromper…

Pour le jambon Serrano, il est obtenu à partir d’une autre race de porcs (porcs blancs) et produit souvent de façon industrielle.

A faire

El Quim de la Boqueria. C’est un excellent comptoir où nous nous sommes installés lors de notre première visite. On y bien mangé, pour pas cher. Plus d’avis ici.

La suite de notre week-end bientôt…