[restaurant] Préparer son Pan con Tomate au Bastaix

Après être passés voir la basilique Santa Maria del Mar, nous nous sommes arrêtés dans un rFossar de les Moreresestaurant qui ne payait pas de mine pour y casser la croûte (et évidemment, mange du pan con tomate). Et là, très bonne surprise…

Le restaurant Bastaix se trouve sur la place Fossar de les Moreres. Nous nous y sommes donc arrêtés avec une forte envie de pan con tomate (voir la recette ici).

Bastaix est un endroit où boire, manger, apprendre et expérimenter. Il se situe dans un quartier chargé d’histoire de la ville de Barcelone. Ce bar à vin et tapas est un doux mélange de tradition et d’avant-garde. Il tient son nom des « Bastaixos », qui ont participés à la construction de l’église Santa Maria del Mar, en portant sur leurs épaule les briques nécessaires depuis Montjuïc situé à quatre kilomètres de là.

Ce qui est plutôt drôle chez Bastaix, c’est que si vous commandez du pan con tomate, on vous apportera tous les ingrédients et ce sera à vous de jouer.

La carte du restaurant vous donnera les indications nécessaires.

Bastaix

C/Ases 5, Fossar de les Moreres
08003 Barcelona
Tel. 931 159 908
email

Horaires:
dimanche 11:00–02:00
lundi 17:30–01:30
mardi 17:30–01:30
mercredi 17:30–01:30
jeudi 17:30–01:30
vendredi 11:00–02:00
samedi 11:00–02:00

Un long week-end à Barcelone

Avec le retour (plus ou moins) des beaux jours, l’envie d’aller prendre l’air se fait sentir. A défaut de pouvoir prendre l’avion pour s’envoler loin chercher le soleil, c’est à Barcelone que nous sommes allés passer un long week-end. La capitale catalane est à moins de deux heures d’avion (et en s’y prenant suffisamment tôt, il est possible de trouver des billets d’avion pas chers).

Que faire à Barcelone ?

Nous avions un peu préparé le terrain grâce à quelques lectures, afin d’optimiser notre week-end. Il y avait un ou deux passages obligés, comme la Sagrada Familia, la marché de la Boqueria (ou encore le casino :)). On partage ici quelques clichés de ce week-end à Barcelone (spoiler alert : il va y avoir pas mal de photos de bouffe).

Le marché de la Boqueria (Mercat de la Boqueria)

Il s’agit d’un marché couvert, dont l’entrée se situe sur La Rambla, que certains pourraient qualifier de Champs-Elysées de Barcelone (bref une large avenue qui relie la Place de Catalogue au Vieux-Port).

Ce marché existe depuis le XIIIème siècle et est un endroit à voir (vous y croiserez forcément beaucoup de touristes et les puristes vous diront que ce n’est pas le marché à l’ambiance la plus typique). Vous y trouverez de nombreux étals garnis de poissons, de viandes, de fruits et de légumes, et beaucoup de stands où vous pourrez acheter de quoi manger (du ‘jamon’ et du ‘queso’).

Visuellement, c’est très coloré, très mignon et lors de notre premier passage, il n’y avait pas trop de monde. Après avoir parcouru les allées, acheté plusieurs cornets de charcuterie et de fromage espagnol, nous nous sommes installés à l’un des nombreux comptoirs où l’on peut s’arrêter pour boire de la sangria (ou autre chose) et manger des tapas.

Un moment très agréable (quand le marché n’est pas blindé que et vous n’avez pas une dizaine de personnes qui attendent derrière vous de se jeter sur votre chaise). Les prix sont plutôt raisonnables (comptez 3-4€ pour un cornet de jamon, 1 à 2€ pour un jus ou une salade de fruits).

Un endroit à visiter absolument pour l’explosion de bonnes odeurs et les couleurs éclatantes.

Pata negra ou Serrano ?

Si vous déambulez dans les allées du marché couvert de la Boqueria, vous tomberez sur de nombreux stands de jambon. Il est à tomber par terre. Surtout la « pata negra ». Ce jambon ibérique est un « monument » et il joue un rôle prépondérant dans la gastronomie. Le jamon iberico est obtenu à partir de « cerdo ibérico » (porc ibérique) dont la couleur est foncée (proche du noir). Pour ce jambon, les porcs sont élevés en liberté et nourris exclusivement de glands. Renseignez-vous pour être sûrs de ne pas vous tromper…

Pour le jambon Serrano, il est obtenu à partir d’une autre race de porcs (porcs blancs) et produit souvent de façon industrielle.

A faire

El Quim de la Boqueria. C’est un excellent comptoir où nous nous sommes installés lors de notre première visite. On y bien mangé, pour pas cher. Plus d’avis ici.

La suite de notre week-end bientôt…

On a passé un week-end au Marché de Noël de Strasbourg

Fin novembre, nous sommes allés visités le Marché de Noël de Strasbourg. Il est pris d’assaut et j’ai l’impression qu’il est de plus en plus compliqué de réserver un hôtel à cette période (en tous cas, les prix s’enflamment).

Après avoir posé notre valise à l’hôtel, nous sommes partis en direction de la Cathédrale. Au pas de course ou presque, pour répondre à l’appel du vin chaud !

Voici quelques photos de notre balade et une note sur le restaurant où nous avons dîné va suivre.

Le joli sapin de Noël autour duquel se trouve des chalets d’associations.

Il faisait un peu froid, mais que c’est bon de visiter la ville, d’admirer ces maisons à colombages.

Une crèche un peu particulière.

Je n’ai pas acheté de cigogne en peluche (pas cette fois). En parlant de cigogne, un peu de street art alsacien…

Si vous aimez le pain d’épice, allez chez Fortwenger. Merci à Mlle Gima pour le bon plan.

La mode alsacienne…

Le brunch du Café Bale a l’air dingue. Nous sommes juste passés prendre un café. Une prochaine fois peut-être.
Strasbourg la nuit…Et en se promenant au milieu des chalets, on découvre celui qui propose des tartes flambées (ou Flammekueche). Faudra que j’essaie d’en faire. 

Qui dit Marché de Noël dit bière de Noël aussi !Si vous ne connaissez pas Strasbourg et son marché de Noël, allez-y. Foncez, mais prévoyez de réserver à l’avance 🙂